Recueil des meilleures citations des maîtres du Nouvel Ordre Mondial. Certaines sont incontestables, d’autres restent à confirmer. Pour plus d’exhaustivité, n’hésitez pas à nous fournir de plus amples détails en commentaire.


Le nouvel ordre mondial est un concept géopolitique de l’immédiat après-guerre froide. La formule « nouvel ordre mondial » est parfois mentionnée par son acronyme NOM (ou NWO en anglais). L’expression désigne alors l’alignement idéologique et politique des gouvernements et organismes mondiaux vers une certaine unipolarité, incarnée par les États-Unis. Depuis lors, elle est réemployée dans d’autres contextes où il est diversement question de consolider une gouvernance mondiale (en matière financière ou environnementale, par exemple).

Étant données l’échelle envisagée et la complexité des problématiques, une gouvernance mondiale pose la question de la démocratie. En effet, dans un tel cas, les dirigeants sont éloignés géographiquement et la technicité des sujets rendent la discussion difficile. De plus, l’usage de la désinformation en démocratie sépare encore plus les dirigeants des dirigés et suscite parfois une méfiance généralisée à l’égard des dirigeants.

Certains partisans de ce concept vont jusqu’à faire valoir que celui-ci tend à transformer progressivement les pays démocratiques en des régimes ipso facto totalitaires de par la prise de contrôle de l’économie mondiale par les élites dirigeantes, notamment de la finance. (voir interview en fin d’article)

Voici quelques citations :

 « Toute vérité franchit trois étapes. D’abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence. » – Arthur Schopenhauer

 «La direction du Bureau du Président a été utilisée pour fomenter un complot pour anéantir la liberté des Américains, et avant que je ne quitte le Bureau, je dois informer les citoyens de ces conditions.» – Président John Fitzgerald Kennedy (1917-1963), dans un discours fait à l’Université Columbia le 12 novembre 1963, dix jours avant son assassinat

 « Certains croient que nous (la famille Rockefeller) faisons partie d’une cabale secrète travaillant contre les meilleurs intérêts des États-Unis, caractérisant ma famille et moi comme des « internationalistes » et conspirant avec d’autres partout dans le monde pour construire une structure politique et économique globale plus intégrée – un seul monde, si vous préférez. Si c’est l’accusation, je suis coupable et fier de l’être. » – Memoirs, David Rockefeller, éd. Random House; 1st Trade Ed edition, October 15, 2002 (ISBN 978-0679405887), p. 405

 « La manipulation consciente, intelligente, des opinions et des habitudes organisées des masses joue un rôle important dans une société démocratique. Ceux qui manipulent ce mécanisme social imperceptible forment un gouvernement invisible qui dirige véritablement le pays. » – Propaganda,  Edward Bernays (trad. Oristelle Bonis), éd. Zones, 2007 (ISBN 978-2-35522-001-2), p. 31

 «L’individu est handicapé en se retrouvant face à face avec une conspiration si monstrueuse, qu’il ne peut croire qu’elle existe.» – J. Edgar Hoover (1895-1972), Directeur du FBI de 1924 jusqu’à sa mort

 “Nous aurons un gouvernement mondial, que nous le voulions ou non. La seule question est de savoir si le Gouvernement Mondial sera instauré par l’adhésion, ou par la conquête.” – James Paul Warburg (1896-1969), officier de l’OSS et membre du CFR, le 7 février 1950, devant le Sénat des États-Unis

 « Le rapport annuel de la FAO estime que l’agriculture mondiale pourrait aujourd’hui nourrir normalement 12 milliards d’humains, presque le double de l’humanité. Au seuil de ce nouveau millénaire, il n’y a plus aucune fatalité, aucun manque objectif. La planète croule sous la richesse. Un enfant qui meurt de faim est assassiné. » – Jean Ziegler le 26 octobre 2007à l’ONU

 « L’opinion publique américaine a été favorable à l’entrée dans la seconde guerre mondiale principalement du fait du choc provoqué par l’attaque japonaise contre Pearl Harbor » – (en) The Grand Chessboard : American Primacy and Its Geostrategic Imperatives, Zbigniew Brzezinski, éd. New York, 1997 (ISBN 0-465-02726-1), p. 25

 “En politique, rien n’arrive par accident. Si quelque chose se produit, vous pouvez parier que cela a été planifié de cette façon.” – Franklin Delano Roosevelt (1882-1945), 32e Président US

 «Nous sommes à la veille d’une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin est la bonne crise majeure, et les nations vont accepter le Nouvel Ordre Mondial.» – David Rockefeller

 « Nous ne pouvons ni ignorer, ni omettre de comprendre la gravité des conséquences d’un tel développement. (…) nous devons nous prémunir contre l’influence illégitime que le complexe militaro-industriel tente d’acquérir, ouvertement ou de manière cachée. La possibilité existe, et elle persistera, que cette influence connaisse un accroissement injustifié, dans des proportions désastreuses et échappant au contrôle des citoyens. »Eisenhower’s Farewell Address to the Nation, 17 janvier 1961, dans Eisenhower’s farewell address, Dwight David Eisenhower.

 «Tous les êtres humains trébuchent un jour sur la vérité. La plupart se relèvent rapidement, secouent leurs vêtements et retournent à leurs préoccupations, comme si de rien n’était.» – Winston Churchill (1874-1965), Premier Ministre de la Grande-Bretagne de 1940 à 1945 et de 1951 à 1955

 “Nous sommes reconnaissants au Washington Post, au New York Times, Time Magazine et d’autres grandes publications dont les directeurs ont assisté à nos réunions et respecté leurs promesses de discrétion depuis presque 40 ans. Il nous aurait été impossible de développer nos plans pour le Monde si nous avions été assujettis à l’exposition publique durant toutes ces années. Mais le monde est maintenant plus sophistiqué et préparé à entrer dans un gouvernement mondial. La souveraineté supranationale d’une élite intellectuelle et de banquiers mondiaux est assurément préférable à l’autodétermination nationale pratiquée dans les siècles passés.” – David Rockefeller, Commission Trilatérale, 1991

 «Tout est privilège concédé par l’état: votre voiture, votre maison, votre profession, bref votre vie; et ce que l’état donne, il peut le reprendre si vous n’êtes pas un contribuable docile.» – Pierre-André Paré, ex-sous-ministre au Ministère du Revenu du Québec, devant une commission de l’assemblée Nationale du Québec, rapporté par Le Devoir, le 6 avril 1996

 «Un gouvernement mondial peut intervenir militairement dans les affaires internes de toute nation lorsqu’il désapprouve ses activités.» – Kofi Annan, Secretaire Général de l’ONU.

 «Le Gouvernement Mondial arrive. A vrai dire, il est inévitable. Aucun argument pour ou contre lui ne peut changer ce fait.» – Norman Cousins (1915-1990), auteur et directeur honoraire de l’organisation Planetary Citizens for the World We Chose, cité dans le Human Events, en 1985.

 «Le but des Rockefeller et de leurs alliés est de créer un gouvernement mondial unique combinant le Supercapitalisme et le Communisme sous la même bannière, et sous leur contrôle. […] Est-ce que j’entends par là une conspiration? Oui, en effet. Je suis convaincu qu’il y a un tel complot, d’envergure internationale, en planification depuis plusieurs générations, et de nature incroyablement maléfique.» Lawrence Patton McDonald (1935-1983), congressiste américain tué dans l’attaque d’un vol de la Korean Airlines, dans un message public diffusé en 1976

 «Le monde se divise en trois catégories de gens: un très petit nombre qui fait se produire lesévénements, un groupe un peu plus important qui veille à leur exécution et les regarde s’accomplir, et enfin une vaste majorité qui ne sait jamais ce qui s’est produit en réalité.» – Nicholas Murray Butler (1862-1947), Président de la Pilgrim Society, membre de la Carnegie et du Council on Foreign Relations

 «Seuls les plus petits secrets ont besoin d’être protégés. Les plus gros sont gardés par l’incrédulité publique.»Marshall McLuhan (1911-1980), auteur et chercheur canadien

 «La politique est un mécanisme qui sert à empêcher les gens de prendre part à ce qui les concerne directement.» – Paul Valéry (1871-1945), poète et auteur français

 «Nous sommes convaincus que nous créons la base d’un Nouvel Ordre Mondial, qui émerge de l’effondrement des antagonismes Américains-Soviétiques.» – Brent Scowcroft, Conseiller à la Sécurité Nationale Américaine sous Gerald Ford et Georges H W Bush, et membre du CFR, cité dans le Washington Post en mai 1991

 «Lorsqu’un gouvernement est dépendant des banquiers pour l’argent, ce sont ces derniers, et non les dirigeants du gouvernement qui contrôlent la situation, puisque la main qui donne est au dessus de la main qui reçoit. […] L’argent n’a pas de patrie; les financiers n’ont pas de patriotisme et n’ont pas de décence; leur unique objectif est le gain.» – Napoléon Bonaparte (1769-1821), Empereur Français

 “Si vous désirez être les esclaves des banques, et payer pour financer votre propre esclavage, alors laissez les banques créer l’argent.” – Josiah Stamp (1880-1941), Gouverneur de la Banque d’Angleterre, 1920

 «Le Council on Foreigns Relations est la branche américaine d’une société qui origine d’Angleterre et qui croit que les limites nationales devraient être abolies, et un règne mondial unique établi.» – Barry Goldwater (1909-1998), élu 5 fois Sénateur de l’Arizona

 «Les nouvelles et la vérité ne sont pas la même chose.» – Walter Lippmann (1889-1974), auteur et journaliste américain

 A propos d’une citation de John Swinton (et non Swayton) ancien rédacteur en chef du New York Times, lors d’un banquet, le 25 septembre 1880. Le célèbre journaliste John Swinton se fâche quand on propose de boire un toast à la liberté de la presse :

« Il n’existe pas, à ce jour, en Amérique, de presse libre et indépendante. Vous le savez aussi bien que moi. Pas un seul parmi vous n’ose écrire ses opinions honnêtes et vous savez très bien que si vous le faites, elles ne seront pas publiées. On me paye un salaire pour que je ne publie pas mes opinions et nous savons tous que si nous nous aventurions à le faire, nous nous retrouverions à la rue illico. Le travail du journaliste est la destruction de la vérité, le mensonge patent, la perversion des faits et la manipulation de l’opinion au service des Puissances de l’Argent. Nous sommes les outils obéissants des Puissants et des Riches qui tirent les ficelles dans les coulisses. Nos talents, nos facultés et nos vies appartiennent à ces hommes. Nous sommes des prostituées de l’intellect. Tout cela, vous le savez aussi bien que moi ! » – Cité dans : Labor’s Untold Story, de Richard O. Boyer and Herbert M. Morais, NY, 1955/1979.

 «Nous disons aux gens ce qu’ils ont besoin de savoir, pas ce qu’ils veulent savoir.» – Frank Sesno, vice-président du réseau CNN News

 «L’éducation est un système d’ignorance imposée. Des centaines de milliards de dollars sont dépensés chaque année pour contrôler l’opinion public.» – Noam Chomsky, professeur et auteur américain

 «Il est aussi dans l’intérêt d’un tyran de garder son peuple pauvre, pour qu’il ne puisse pas se protéger par les armes, et qu’il soit si occupé à ses tâches quotidiennes qu’il n’aie pas le temps pour la rébellion.» – Aristote (384-322 A. J.-C.) , extrait de Aristote sur la Politique – traduction de J. Sinclair, publié en 1962

 «Pour mettre en place un gouvernement mondial, il est nécessaire de retirer des esprits leur individualisme, leur loyalité aux traditions familiales, leur patriotisme national, et leurs dogmes religieux.» – George Brock Chisholm (1896-1971), ex-directeur de l’Organisation Mondiale de la Santé

 «Il est une chance que les gens de la nation ne comprennent pas notre système bancaire et monétaire, parce que si tel était le cas, je crois qu’il y aurait une révolution avant demain matin.» – Henry Ford (1863-1947)

 «Nous travaillons présentement discrètement de toutes nos forces, pour retirer du fonctionnement des états nations du monde cette mystérieuse force appelée souveraineté.» – Arnold Toynbee (1889-1975), historien et philosophe anglais, lors d’un discours à Copenhague, en 1931

 «Comme la civilisation devient plus complexe, et que la nécessité d’un gouvernement invisible a été démontrée de façon croissante, les moyens techniques par lesquels l’opinion publique peut être régimentée ont été inventés et développés. Avec la presse écrite et les journaux, le téléphone, le télégraphe, la radio et les avions, les idées peuvent êtres rapidement répandues, voire instantanément, à travers l’Amérique toute entière.» – Edward Bernays (1891-1995), auteur et ancien dirigeant de CBS Television, dans son livre « Propaganda », publié en 1928

 «L’ALÉNA est une pierre angulaire majeure du Nouvel Ordre Mondial.» – Henry Kissinger

 «Au prochain siècle, les nations comme nous les connaissons seront désuètes. Tous les états reconnaîtront une seule autorité centrale. La souveraineté nationale n’était pas une si bonne idée après tout.» – Strobe Talbot, Secrétaire d’État député pour l’administration Clinton, 20 juillet 1992.

 «Il est déjà bien suffisant que les gens sachent qu’il y a eu une élection. Les gens qui votent ne décident rien. Ce sont ceux qui comptent les votes qui décident de tout.» – Joseph Staline (1879-1953), Dirigeant de l’URSS de 1929 à sa mort.

 «Je suis inquiet pour la sécurité de notre belle nation; pas tant à cause d’une quelconque menace de l’extérieur, mais d’avantage à cause des forces insidieuses qui y opèrent de l’intérieur.» General Douglas MacArthur (1880-1964)

 «La véritable menace pour notre république est le gouvernement invisible, qui comme une pieuvre géante, étends ses tentacules gluants autour de nos villes, états et nations.» – John F. Hylan (1868-1936), maire de New York de 1918 à 1925

 «L’élimination progressive de la race humaine réglera tous les problèmes sur terre; sociaux etenvironnementaux.» – Dave Foreman, fondateur du mouvement Earth First!, et membre de la direction du Sierra Club de 1995 à 1998

 «L’individu peut penser que la réalité la plus importante est sa propre existence, mais il ne s’agit seulement que de son propre point de vue. Tout cela manque de perspective historique. L’homme n’a pas le droit de développer son propre esprit, même si cette orientation libérale est attirante. Nous devons contrôler électriquement le cerveau. Un jour les armées et les généraux seront contrôlés par des stimulations électriques du cerveau.» – Dr. Jose M.R. Delgado, Directeur de la « Yale University Neuropsychiatry Medical School » et auteur du livre « Physical Control of the Mind, Toward a Psychocivilized Society »

 «Depuis l’époque des Spartacus, Weishaupt, Karl Marx, Trotski, Belacoon, Rosa Luxembourg et Ema Goldman, cette conspiration mondiale a connu une croissance constante. Cette conspiration a joué un rôle décisif et identifiable dans la Révolution Française. Elle a été le berceau de tous les mouvements subversifs pendant le 19e siècle. Et finalement, ce groupe de personnalités extraordinaires du monde secret des grandes villes d’Europe et d’Amérique ont saisi le peuple Russe par les cheveux, et sont maintenant devenus les maîtres incontestables de cet énorme empire.» – Winston Churchill (1874-1965), Premier Ministre de la Grande-Bretagne de 1940 à 1945 et de 1951 à 1955, cité dans le London Press, en 1922

 «Notre travail est de donner aux gens non pas ce qu’ils veulent, mais ce que nous décidons qu’ils doivent avoir.» – Richard Salant, ex-président de CBS News

 «Les nouvelles sont ce que nous voulons supprimer. Tout le reste est de la publicité.» – Frank Reuven, journaliste, producteur, et ex-president de NBC News

 «Nous ne réussirons pas l’établissement d’un Nouvel Ordre Monial sans en payer le prix en vies humaines aussi bien qu’en mots et en argent.» – Arthur Schlesinger Jr., historien et critique politique américain, dans le Foreign Affairs de juillet et août 1995

 «Supposons que tout ce que vous savez n’est pas seulement faux, mais qu’il s’agit de mensonges soigneusement rédigés. Supposons que votre esprit est remplit de fausses croyances – sur vous même, sur l’histoire, sur le monde qui vous entoure – implantées là par des forces puissantes, de façon à vous leurrer dans la complaisance. Votre liberté est par conséquent une illusion. Vous êtes en fait un pion dans ce complot, et votre rôle est celui d’un crédule qui doit prendre son rang, si vous faites parti des chanceux.» – Charles Paul Freund, auteur et chroniqueur, dans un article intitulé If History Is a Lie: America’s Resort to Conspiracy Thinking, paru dans le Washington Post le 19 janvier 1992

 «L’opinion publique est la clé. Avec l’opinion publique, rien ne peut faillir. Sans lui, rien ne peut réussir. Celui qui manipule les opinions est plus important que celui qui applique les lois.» – Abraham Lincoln (1809-1865), 16e président américain

 «La première victime de la guerre est la vérité. On ne paie jamais trop cher le privilège d’être son propre maître.» – Rudyard Kipling (1865-1936), écrivain et poète anglais

 «Quiconque veut ravir la liberté d’une nation doit commencer par lui retirer le droit de s’exprimer librement.»Benjamin Franklin (1706-1790), diplomate et signataire de la Déclaration d’Indépendance des Etats-Unis

 “En politique, rien n’arrive par accident. Si quelque chose se produit, vous pouvez parier que cela a été planifié de cette façon.” – Franklin Delano Roosevelt (1882-1945), 32e président américain

 «Ce qui importe est d’insister sur la quantité croissante de preuves de l’existence d’une conspiration secrète, de par le monde, pour la destruction des gouvernements organisés, et la prolifération du Mal.» – Extrait de l’éditorial du Christian Science Monitor du 19 juin l920

 «Le but du Concil On Foreign Relations est la dilution de la souveraineté américaine et de l’indépendance nationale dans un tout puissant gouvernement mondial unique.» – Chester Ward, Admiral à la retraite, et ancien membre du Council on Foreign Relataions, dans un mémo en 1975.

 «Il y une chose pire encore que l’infamie des chaînes, c’est de ne plus en sentir le poids.» – Gérard Bauër (1888-1967), écrivain Français

 «Tant que l’indépendance n’est pas faite, elle reste à faire.» – Gaston Miron (1928-1996), poète québécois

 «Divers groupes œuvrent dans l’ombre depuis des siècles. S’ils s’enveloppent d’un tel secret, c’est que leurs motivations ne sont pas claires.» – Albert Pike (1809-1891), auteur et idéologue américain, Maçon 33º et icône de la franc-maçonnerie.

 «L’invisible Pouvoir de l’Argent est à l’œuvre pour contrôler l’humanité et la réduire à l’esclavage. Il a financé le Communisme, le Fascisme, le Marxisme, le Zionisme et le Socialisme. Tous sont conçus pour faire des États-Unis un membre du Gouvernement Mondial.» – Extrait de la page 92 du American Mercury Magazine de décembre 1957

 «Nous aurons un gouvernement mondial, que nous le voulions ou non. La seule question est à savoir si le Gouvernement Mondial sera instauré par l’adhésion, ou par la conquête.» – James Paul Warburg (1896-1969), officier de l’OSS et membre du CFR, le 7 février 1950, devant le Sénat des États-Unis.

 «Votez pour moi et je vous donnerai des valeurs familiales. […] Je vous promets l’administration la plus éthique de l’histoire de notre pays.» – William J. Bill Clinton, 42e président américain, avant son élection à la présidence

 «Je vais vous dire quelque chose de très clair; ne vous inquiétez pas de la pression américaine sur Israël, nous, le peuple Juif, contrôlons l’Amérique, et les américains le savent.» – Ariel Sharon, premier ministre Israélien, dans un entretien avec Shimon Peres, le 3 octobre 2001.

 «La démocratie, c’est la dictature de la loi. Il faut frapper le premier, et frapper si fort que votre adversaire ne se relèvera pas.» – Vladimir Poutine, président de la Russie

 «Pour obtenir le contrôle total, deux ingrédients sont essentiels : une banque centrale, et un impôt progressif, pour que les gens ne s’en rendent pas compte.» – Karl Marx (1818-1883)

 «Je crois à la vertu des petits peuples. Je crois à la vertu du petit nombre. Le monde sera sauvé par quelques-uns.» – André Gide (1869-1951), écrivain Français

 «Une population mondiale totale de 250-300 million d’individus, une diminution de 95% de la population actuelle, serait idéale.» – Ted Turner, milliardaire fondateur de CNN, dans une entrevue pour Audubon Magazine

 «Le monde est gouverné par des personnages très différents de ce qui est imaginé par ceux qui ne sont pas derrière le rideau.» – Benjamin Disraeli (1804-1881), Premier Ministre Britannique de 1874 à 1880

 «Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir.» – Jean-Paul Marat (1743-1793), scientifique, journaliste et protagoniste important de la révolution française.

 «Il n’y a pas de mauvais peuple, il n’y a que des mauvais bergers. Un peuple ne se trompe pas, il est trompé.»– Jean-Jacques Servan-Schreiber, journaliste et homme politique français

 «Le gouvernement ne taxe pas pour obtenir l’argent dont il a besoin; le gouvernement trouve toujours un besoin pour l’argent qu’il reçoit.» – Ronald Reagan (1911-2004), 40e président américain

 «En démocratie, la politique est l’art de faire croire au peuple qu’il gouverne.» – Louis Latzarus (1878-1942), auteur et journaliste français

 «L’État possède le monopole de la violence légitime.» – Max Weber (1864-1920), politicien et économiste allemand

 «Il y a deux histoires: l’histoire officielle, menteuse, puis l’histoire secrète, où se trouvent les véritables causes des événements.» – Honoré de Balzac (1799-1850), écrivain français

 «Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire.» – George Orwell, nom de plume de Eric Blair (1903-1950), auteur de 1984

 «Le monde peut par conséquent saisir cette opportunité, pour remplir la promesse de longue date d’un Nouvel Ordre Mondial, où des nations diverses sont rassemblées dans une cause commune pour accomplir les aspirations universelles de l’humanité.» – George Herbert Walker Bush, 41e président américain, en référence à la crise du Golfe Persique Preuve Visuelle! Article du Vancouver Sun …

 «L’éducation est comme l’alcool; certaines personnes ne le supporte pas.» – Maurice Duplessis (1890-l959), Premier Ministre du Québec de 1936 à 1939 et de 1944 à sa mort

 «Nous vivons dans un monde sale et dangereux. Il y a des choses que le grand public n’a pas besoin de connaître, et ne devrait pas connaître. Je crois que la démocratie prospère quand le gouvernement peut prendre des actions légitimes pour garder ses secrets, et quand la presse peut décider de publier ce qu’elle sait ou non.» – Katherine Graham, éditeure du Washington Post et Bilderberg

 «Jusqu’à ce que le contrôle de l’émission des devises et du crédit soit restauré au gouvernement comme sa responsabilité la plus évidente et sacrée, toute référence à la souveraineté du parlement ou à la démocratie est inutile et futile. […] Une fois qu’une nation s’est séparée du contrôle de son crédit, les gens qui font les lois importent peu. […] Les usuriers une fois au pouvoir détruiront la nation.» – William Lyon Mackenzie King (1874-1950), Premier Ministre du Canada de 1921 à 1930 et de 1935 à 1948

 «Nous sommes reconnaissants au Washington Post, au New York Times, Time Magazine et d’autres grandes publications dont les directeurs ont assisté à nos réunions et respecté leurs promesses de discrétion depuis presque 40 ans. Il nous aurait été impossible de développer nos plans pour le monde si nous avions été assujettis à l’exposition publique durant toutes ces années. Mais le monde est maintenant plus sophistiqué et préparé à entrer dans un gouvernement mondial. La souveraineté supranationale d’une élite intellectuelle et de banquiers mondiaux est assurément préférable à l’autodétermination nationale pratiquée dans les siècles passés.» – David Rockefeller, Baden-Baden, Allemagne, 1991

 «Le terrorisme est la meilleure arme politique, puisque rien ne fait réagir davantage les gens que la peur d’une mort soudaine. » – Adolf Hitler

 «Nous sommes des conquis contents.»  Georges Dor (1931-2001), chanteur et écrivain québécois

 «Les chaînes d’or ne sont pas moins chaînes que les chaînes de fer.» – Francois de Salignac de La Mothe (1651-1715) dit Fénelon, archevêque et écrivain français

 «Chaque enfant est le nôtre.» – Devise de l’UNICEF (United Nations Children’s Fund)

 «Faire de la politique quand on est pauvre, c’est faire de la pauvre politique.» – Jean Lapierre, politicien canadien

 «Pour nous unir, nous avons besoin d’un ennemi commun.» – Condoleeza Rice, alors responsable de la Sécurité Nationale dans l’administration Bush, mars 2000

 «Nous serons tous ultimement jugés sur les efforts que nous aurons investi à la construction d’un Nouvel Ordre Mondial.» – Robert Kennedy (1925-1968), sénateur et candidat à la présidence Américaine assassiné, comme son frère John Fitzgerald Kennedy

 «La politique est l’ensemble des procédés par lesquels des hommes sans prévoyance mènent des hommes sans mémoire.» – Jean Mistler (1897-1988), auteur et homme politique français

 «L’avancement du progrès global est maintenant possible seulement à travers une quête pour un consensus universel dans le mouvement vers le Nouvel Ordre Mondial.» – Mikhail Gorbachev, Président de l’Union Soviétique de 1990 à son démantèlement, dans un discours aux Nations-Unies en 1988, Première page d’un journal de Milwaukee …

 «La possession privée de terrains contribue à l’injustice sociale… Le contrôle public de l’utilisation des terrains est par conséquent indispensable.» – Rapport de la conférence « Habitat 1 » des Nations Unies, 1976

 «Si vous ne faites affaire qu’avec le type de « bons gars certifiés », vous ne découvrirez pas que ce que les méchants font. Ils doivent être capable de pénétrer ces organisations. Vous devez avoir sur la liste de paye des personnages très désagréables. Les choses sont ignobles, obscènes, dangereuses, sales, et nous avons à opérer dans cette arène. Je suis convaincu que nous pouvons le faire, nous pouvons le faire avec succès mais pour cela nous devons nous assurer que nous n’avons pas lié les mains, si vous voulez, de nos communautés d’intelligence, en termes d’accomplissement de leur mission.» -Dick Cheney, vice-président américain, à « Meet the Press » sur NBC, 17 septembre 2001

 «Les autres pays ne prendront pas connaissance de ce qu’on appelle le Nouvel Ordre Mondial d’un premier ministre Britannique qui ne peut fournir de services publics de base dirigés par son propre gouvernement défaillant.» – Tony Blair, premier ministre britannique, 5 janvier 2002

 «Nous sommes devenus un des moins bien dirigé, un des plus entièrement contrôlé et dominé des Gouvernements du monde, non plus un gouvernement de libre opinion, non plus un gouvernement par conviction et vote de la majorité, mais un gouvernement par l’opinion et la coercition d’un petit groupe d’hommes dominants.» – Woodrow Wilson (1856-1924), 28e président américain

 «Il y a un plan systématique pour utiliser les concepts d’affrontement de façon à réarranger les pièces sur l’échiquier mondial. Tout ceci est en rapport avec le Nouvel Ordre Mondial, le Globalisme et les affronts à la souveraineté nationale auxquels nous assistons.Occasionnellement, les globalistes qui veulent un Gouvernement Mondial Unique doivent se tourner vers la guerre pour accélérer les choses.» – Joel Skousen, expert américain de renommée mondiale en sécurité intérieure et lois constitutionnelles

 «Je veux effrayer le reste du monde.» – Colin Powell, en référence à la puissance militaire américaine avant le début de la guerre du golfe de 1991

 «Il est défendable que le succès de l’industrie de la propagande à nous persuader, depuis si longtemps, que nous sommes libres de toute propagande, est l’une des réussites propagandistes les plus significatives du 20e siècle.» – Alex Carey, Auteur de Taking The Risk Out Of Democracy

 «Pour pouvoir stabiliser la population mondiale, il serait nécessaire d’éliminer 350 000 personnes par jour. C’est une chose horrible à dire, mais c’est tout aussi horrible de ne pas le dire.» – L’océanographe Jacques Cousteau (1910-1997), publié dans le Courrier, une publication de l’UNESCO (United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization)

 «Lorsque vous avez un gouvernement efficace, vous avez une dictature.» – Harry Truman (1884-1972), 33e président américain

 «Nous avons devant nous l’opportunité de forger pour nous-mêmes et pour les générations futures un Nouvel Ordre Mondial, un monde où les règles de la loi, pas les règles de la jungle, gouvernent la conduite des nations. Quand nous serons victorieux, et nous le serons, nous aurons une vraie chance pour ce Nouvel Ordre Mondial, un ordre dans lequel des Nations Unies crédibles pourrait utiliser leur rôle de maintien de la paix pour réaliser la promesse et la vision des fondateurs des Nations Unies.» – Président George Herbert Walker Bush, 1991

 «Pour pouvoir devenir le maître, le politicien se fait passer pour le servant.» – Charles de Gaulle (1890-1970), Général et Président Français

 «Laissons les Juifs, qui proclament être le peuple élu, prouver leur titre en choisissant le chemin de la non-violence pour revendiquer leur position sur terre.» – Mahatma Gandhi (1869-1948), 26 novembre 1938

 «Aujourd’hui, l’Amérique serait outrée si les troupes des Nations Unies entraient dans Los Angeles pour restaurer l’ordre. Demain elle en sera reconnaissante! Ceci est particulièrement vrai s’il leur était dit qu’un danger extérieur, qu’il soit réel ou promulgué, menace leur existence. C’est alors que les peuples du monde demanderont à être délivrés de ce mal. L’unique chose que tous les hommes craignent est l’inconnu. Confrontés à ce scénario, les droits individuels seront volontairement abandonnés au profit de la garantie de leur bien-être assuré par le gouvernement mondial.» – Henry Kissinger, Conférence Bilderberg, Evians, France, 1991

 «Les grands esprits ont toujours subit une opposition violente de la part des esprits médiocres. Il faut prévenir les hommes qu’ils sont en danger de mort… la science devient criminelle.» – Albert Einstein (1879-1955)

 «Répétez un mensonge assez fort et assez longtemps et les gens le croiront. Le terrorisme est la meilleure arme politique, puisque rien ne fait réagir davantage les gens que la peur d’une mort soudaine.» – Adolf Hitler (1889-1945)

 «Il y a une chose plus forte que toutes les armées du monde, c’est une idée dont le temps est venu.» – Victor Hugo (1802-1885), auteur et poète Français

 «C’est excitant d’avoir une vraie crise entre vos mains, quand vous avez passé la moitié de votre vie politique à vous occuper de questions assommantes comme l’environnement.» – Margaret Thatcher, première ministre britannique de 1979 à 1990

 «Peu importe le prix de la Révolution Chinoise, elle a réussie de façon évidente; non seulement en produisant une administration plus dévouée et efficace, mais aussi en stimulant un moral élevé et une communauté d’ambitions. L’expérience sociale menée en Chine sous la direction du Président Mao est l’une des plus importante et des plus réussie de l’histoire humaine.» – David Rockefeller, commentant sur Mao Tse-tung, cité dans le New York Times du 8 octobre 1973

 «La liberté concerne l’autorité. La liberté se rapporte à la volonté de chaque être humain de céder aux autorités législatives une grande quantité de discrétion sur ce que vous faites.» – Rudolf Giuliani, maire de New York de 1993 à 2001.

 «La Vérité est plus étrange que la Fiction, puisque la Fiction est obligée de s’en tenir aux possibilités; pas la Vérité.» – Mark Twain, pseudonyme de Samuel Langhorne Clemens (1835-1910), auteur Américain célèbre

 «Retrouver les scientifiques russes pourrait poser un problème, dans la mesure où la Russie ne possède pas de système de sécurité sociale comme celui dont nous disposons ici en Amérique, et qui nous permet de surveiller, de suivre ou de capturer tout citoyen américain.» – Colin Powell, Fox News, le 17 juin 2001

 «Un criminel est une personne avec des instincts prédateurs qui n’a pas suffisament de capital pour former une corporation.» – Howard Scott (1890-1970), économiste et auteur

 «La plupart de gens préfèrent croire que leurs dirigeants sont justes et équitables même en face de preuves du contraire, puisque lorsqu’un citoyen reconnaît que le gouvernement sous lequel il vit ment et est corrompu, il doit décider de ce qu’il compte faire. Poser des actions face à un gouvernement corrompu représente des risques d’atteintes à sa vie ou à celle d’êtres chers. D’un autre coté, choisir de ne rien faire implique de trahir toute idéologie personnelle de « défense de ses principes ». La majorité des gens n’ont pas le courage de faire face à ce dilemme. Par conséquent, la plupart de la propagande n’est pas conçue pour tromper l’esprit critique, mais simplement pour donner aux lâches d’esprit une excuse pour ne pas penser du tout.» – Michael Rivero, webmestre du site www.whatreallyhappened.com

 «Le meilleur argument contre la démocratie est une conversation de cinq minutes avec l’électeur moyen.» –Winston Churchill (1874-1965), Premier Ministre de la Grande-Bretagne de 1940 à 1945 et de 1951 à 1955

 « Il y a deux histoires: l’histoire officielle, menteuse, puis l’histoire secrète, où sont les véritables causes des évènements. » – Honoré de Balzac

 « Croire en l’histoire officielle, c’est croire des criminels sur parole. » – Simone Weil

 « Le Monde est dangereux non pas tant à cause de ceux qui engendrent le Mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. » – Albert Einstein

 « Il est dans l’intérêt d’un tyran de garder son peuple pauvre pour qu’il soit si occupé par ses tâches quotidiennes qu’il n’ai pas le temps pour la rébellion. » – Aristote

 « Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser, de retour à la ferme avec les autres animaux » – Lyle Hartford Van Dyke, Armes silencieuses pour guerres tranquilles

 « Les gouvernements ne veulent pas d’une population capable de pensée critique. Ils veulent des travailleurs obéissants, des gens assez intelligents pour faire fonctionner les machines et juste assez stupides pour accepter passivement leur situation. »George Carlin (humoriste, acteur et scénariste américain)

 « Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir. » – Jean-Paul Marat

 « Le choix est une illusion créée entre ceux qui ont le pouvoir et ceux qui ne l’ont pas. » – Le Mérovingien dans Matrix 2

Il existe plusieurs théories du complot utilisant la formule « nouvel ordre mondial » (qu’elles désignent par l’acronyme NWO, ou NOM en français). Elles dénoncent un projet de domination planétaire, à travers des institutions prétendument démocratiques, des institutions non gouvernementales ou bien des régimes totalitaires. En ce sens, le « nouvel ordre mondial » se rapproche du livre 1984 de George Orwell ou du Meilleur des mondes d’Aldous Huxley.

 « La dictature s’épanouit sur le terreau de l’ignorance. » – 1984 (1949) de Eric Blair, dit George Orwell

 « Dans des temps de tromperie généralisée, le seul fait de dire la vérité est un acte révolutionnaire. » – 1984 (1949) de Eric Blair, dit George Orwell

 « Big Brother est infaillible et tout-puissant. Tout succès, toute réalisation, toute victoire, toute découverte scientifique, toute connaissance, toute sagesse, tout bonheur, toute vertu, sont considérés comme émanant directement de sa direction et de son inspiration. » – 1984, George Orwell (trad. Amélie Audiberti), éd. Gallimard, 1972 (ISBN 2-07-036822-X), partie II, chap. 9, p. 276

 « En résumé, une société hiérarchisée n’était possible que sur la base de la pauvreté et de l’ignorance. » – 1984, George Orwell (trad. Amélie Audiberti), éd. Gallimard, 1972 (ISBN 2-07-036822-X), partie II, chap. 9, p. 270

 « Les masses ne se révoltent jamais de leur propre mouvement, et elles ne se révoltent jamais par le seul fait qu’elles soient opprimés. Aussi longtemps qu’elles n’ont pas d’élément de comparaison, elles ne se rendent jamais compte qu’elles sont opprimées. » – 1984, George Orwell (trad. Amélie Audiberti), éd. Gallimard, 1972 (ISBN 2-07-036822-X), partie II, chap. 9, p. 275

 « Qu’est-ce que j’éprouverais si je le pouvais, si j’étais libre, si je n’étais pas asservi par mon conditionnement ? » – Le meilleur des mondes (1932) de Aldous Huxley

 « Les plus grands triomphes, en matière de propagande, ont été accomplis, non pas en faisant quelque chose, mais en s’abstenant de faire. Grande est la vérité, mais plus grand encore, du point de vue pratique, est le silence au sujet de la vérité. » – Le meilleur des mondes (1932) de Aldous Huxley

 « La dictature parfaite serait une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader. Un système d’esclavage où, grâce la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l’amour de leur servitude … » – Le meilleur des mondes (1932) de Aldous Huxley

 « La révolution véritablement révolutionnaire se réalisera, non pas dans le monde extérieur, mais dans l’âme et la chair des êtres humains. » – Le meilleur des mondes (1932) de Aldous Huxley

En 1958, Aldous Huxley publie Retour au meilleur des mondes (Brave New World Revisited) un essai dans lequel il effectue un rapprochement entre l’évolution du monde et l’univers du Meilleur des Mondes. Aldous Huxley ne donne aucune explication conspirationniste sur cette évolution, mais ses origines et sa famille en font un observateur privilégié des courants de pensées des élites anglaises, notamment en ce qui concerne le darwinisme social et l’eugénisme.

Toujours en 1958, l’industriel américain Robert W. Welch, Jr. fonde la John Birch Society (JBS), un groupement politique anticommuniste, chrétien et patriotique. Lors du discours d’inauguration de la JBS, Robert W. Welch expose le complot qui menacerait selon lui les États-Unis mené par un groupe secret et visant à établir une hégémonie mondiale via la passation progressive de la souveraineté des nations à des organisations internationales. Il fait campagne en 1959, pour obtenir le retrait des États-Unis de l’Organisation des Nations unies, qu’il accuse de vouloir instaurer un gouvernement mondial. En 1971, Robert W. Welch exposera dans un discours l’idée que les communistes ne se trouveraient pas au sommet de la conspiration mais qu’ils ne représentent qu’une de ses branches. Il baptisera les maîtres supposés de cette conspiration « The insiders » (les infiltrés) et les reliera directement aux illuminati de Bavière du xviiie siècle.

Selon l’historien Carroll Quigley, les élites du capitalisme financier, qu’il situe dans la période de 1850 à 1932, avaient comme ambition de créer un système mondial de contrôle financier dans les mains du secteur privé capable de dominer le système politique de chaque pays et l’économie mondiale d’un seul tenant. Selon Quigley, le pouvoir est ensuite passé des banquiers aux technocrates et aux groupes de pression, faisant usage de la propagande. Son analyse date de 1966, et depuis, un mouvement de dérégulation en faveur de la finance s’est développé, ayant abouti à la crise financière d’après 2007. La dette privée a été transformée en dette publique, et cette dernière est utilisée comme argument pour mener des plans d’austérité. Contrairement à ce qu’affirment les théories du complot, la situation n’est pas sous contrôle et ces décisions ont entrainé de nombreuses contestations populaires.

En 1971, Gary Allen publie un livre intitulé None dare call it a conspiracy (« Que personne n’ose appeler cela un complot ») reprenant les thèses de Welch et Quigley et faisant le lien avec la politique de l’administration Nixon (entre autres la réforme du système éducatif).

Selon certaines théories, donnant beaucoup d’importance à un groupe appelé Illuminati, il s’agit d’une conspiration pluri-séculaire, visant à la domination du monde et réalisant ses plans de manière progressive à travers l’histoire. Les événements du monde seraient ainsi orchestrés par un groupe d’individus agissant dans l’ombre, porteurs d’un projet totalitaire de longue date. Les groupes désignés comme les conspirateurs varient considérablement selon les versions. Des groupes réels, sociétés secrètes ou du monde des affaires, sont désignés comme étant le « cerveau » derrière ce vaste projet secret de contrôle du monde : les organisations et fondations élitistes internationales telles que le Council on Foreign Relations, la Commission Trilatérale, le groupe Bilderberg, le Club de Rome, la Fondation Ditchley ou bien des groupes fermés comme les francs-maçons, Skull and Bones, Bohemian Club, Ordo Templi Orientis, etc.

Les théories du complot affirment donc une unicité de pensée de la classe dirigeante qui est généralement discutée.

Petit extrait du Meilleur des mondes, d’Aldous Huxley :

« Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut pas s’y prendre de manière violente. Les méthodes du genre de celles d’Hitler sont dépassées. Il suffit de créer un conditionnement collectif si puissant que l’idée même de révolte ne viendra même plus à l’esprit des hommes. L’idéal serait de formater les individus dès la naissance en limitant leurs aptitudes biologiques innées.

Ensuite, on poursuivrait le conditionnement en réduisant de manière drastique l’éducation, pour la ramener à une forme d’insertion professionnelle. Un individu inculte n’a qu’un horizon de pensée limité et plus sa pensée est bornée à des préoccupations médiocres, moins il peut se révolter. Il faut faire en sorte que l’accès au savoir devienne de plus en plus difficile et élitiste. Que le fossé se creuse entre le peuple et la science, que l’information destinée au grand public soit anesthésiée de tout contenu à caractère subversif. Surtout pas de philosophie. Là encore, il faut user de persuasion et non de violence directe : on diffusera massivement, via la télévision, des divertissements flattant toujours l’émotionnel ou l’instinctif. On occupera les esprits avec ce qui est futile et ludique. Il est bon, dans un bavardage et une musique incessante, d’empêcher l’esprit de penser.

On mettra la sexualité au premier rang des intérêts humains. Comme tranquillisant social, il n’y a rien de mieux. En général, on fera en sorte de bannir le sérieux de l’existence, de tourner en dérision tout ce qui a une valeur élevée, d’entretenir une constante apologie de la légèreté ; de sorte que l’euphorie de la publicité devienne le standard du bonheur humain et le modèle de la liberté.

Le conditionnement produira ainsi de lui-même une telle intégration, que la seule peur – qu’il faudra entretenir – sera celle d’être exclus du système et donc de ne plus pouvoir accéder aux conditions nécessaires au bonheur. L’homme de masse, ainsi produit, doit être traité comme ce qu’il est : un veau, et il doit être surveillé comme doit l’être un troupeau. Tout ce qui permet d’endormir sa lucidité est bon socialement, ce qui menacerait de l’éveiller doit être ridiculisé, étouffé, combattu. Toute doctrine mettant en cause le système doit d’abord être désignée comme subversive et terroriste et ceux qui la soutienne devront ensuite être traités comme tels. On observe cependant, qu’il est très facile de corrompre un individu subversif : il suffit de lui proposer de l’argent et du pouvoir »

Note : Pour plus d’information sur ces oligarques, je vous invite à découvrir l’ouvrage La Guerre secrète contre les peuples de Claire Séverac et l’exemple d’ingénierie sociale cybernétique du document Silent Weapons for Quiet Wars. Très intéressant.

Lire aussi : Ingénierie sociale, cybernétique et stratégies planétaires


Sources : fr.wikipedia.org / stopmensonges.com / fr.wikiquote.org / blog.syti.net

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s