Privée de l’Homo sapiens et de ses activités, la planète Terre changerait rapidement d’aspect. Mais que se passerait-il réellement si c’était le cas ? Une question intrigante que la chaine YouTube Mind Warehouse s’est posée.


L’extinction de l’espèce humaine est un thème réellement inspirant, abordé et décliné dans de nombreuses oeuvres de science-fiction. Vous connaissez sans doute ce scénario où nous disparaissons tous suite à une catastrophe, mais les films et les livres se concentrent souvent trop sur la trame principale et pas assez sur les changements majeurs de l’environnement qui auraient lieu.

C’est sans doute pour ça que Mind Warehouse s’est intéressé à la question de savoir à quoi ressemblerait vraiment notre planète si l’Homme disparaissait. Ils ont tenté d’y répondre à travers une vidéo qui certes n’a rien de scientifique, mais dont les faits énoncés semblent assez cohérents. En effet, l’Homme exerce une influence certaine sur son environnement. Sa disparition entrainerait donc de vastes changements dans la flore comme dans la faune.

Contrairement à ce qu’on serait tenté de penser, l’extinction de l’Homme ne serait pas une bonne nouvelle pour tout le règne animal et végétal. Le destin de certains spécimens dépend directement ou indirectement de l’homme. Ainsi, ils diminueraient peu à peu voire même seraient poussés jusqu’à l’extinction. C’est notamment le cas de la plupart de nos animaux domestiques, qui finiraient par mourir de faim, bien que certains d’entre eux parviendraient à survivre. Les chiens et les chats retourneraient à l’état sauvage et beaucoup de races disparaîtraient, tuées par les plus fortes. Les poux et les cafards viendraient à disparaître également.

Abandonnées, les usines nucléaires finiraient par relâcher des vapeurs toxiques dans les airs, tuant ainsi la plupart des espèces vivantes restantes. Certaines usines exploseraient même, provoquant des incidents proches de celui de Tchernobyl ou de Fukushima. La végétation prendrait alors le dessus sur toutes les villes et constructions, de même pour les animaux sauvages ayant survécu aux radiations. À terme, nos constructions métalliques finiraient aussi par s’écrouler, sous le poids des années et des conditions météorologiques. La Tour Eiffel, les grattes-ciel, ponts, maisons et toutes les structures utilisant du métal.

Au bout de plusieurs siècles, il ne resterait plus aucune trace de l’être humain, en dehors de ses plus grandes et solides constructions comme les pyramides ou la grande muraille de Chine. La Terre serait comme neuve…

Source : sciencepost

Publicités

Laisser un commentaire