La divulgation officielle à déjà eu lieu en 2013 lors de l’événement Citizen Hearing On Disclosure (CHD), mais les médias américains rallument la mèche pour la sortie du dernier Star Wars.

Aux Etats Unis, le département de la Défense a reconnu lundi 18 décembre l’existence d’un programme jusqu’ici caché, censé enquêter sur les ovnis, les objets volants non identifiés. C’est le New York Times (article en anglais) qui a révélé l’existence de ce programme mis en place de 2007 à 2012.

Récemment, l’armée chilienne a déclassifiée la vidéo d’un OVNI après deux ans d’enquête.

Comme le déclare l’astronaute français de l’Agence spatiale européenne, Jean François Clervoy : « Ça n’est pas une question de croire ou de ne pas croire, ces phénomènes sont prouvés ». « Il y a des phénomènes aérospatiaux non identifiés avérés (…) pour lesquels il n’y a aucune explication connue en aéronautique, en spatial, en matériaux, en capacité d’évolution, en vitesse, en taux de virage, etc. Donc ça, c’est connu : il n’y a pas à les remettre en doute ».

Les auteurs du fameux rapport COMETA concluent à « la réalité physique quasi-certaine d’objets volants totalement inconnus » et qu’au vu des prouesses mesurées des ovnis (particulièrement lorsque des enregistrements radar existent), l’hypothèse extraterrestre leur paraît la plus « probable » ou la plus « crédible ». Le rapport différencie la réalité de l’existence d’ovnis et la notion de visiteurs extraterrestres, laquelle en est au stade « d’hypothèse ».

Certains astronautes de la NASA, comme Edgar Mitchell, vont jusqu’à dire que la Terre est visitée par des consciences exogènes.

Le Pentagone reconnaît l’existence d’un programme enquêtant sur les ovnis

Après des années d’interrogations, le Pentagone a reconnu l’existence d’un programme baptisé Advanced Aerospace Threat Identification Program (« Programme d’identification des menaces aérospatiales avancées ») chargé d’enquêter sur les observations d’objets volants non identifiés (OVNI).

Le ministère de la défense américain assure que le programme s’est arrêté en 2012, mais le New York Times affirme que les enquêtes sur les incidents impliquant des ovnis continuent.

Entre 2007 et 2012, ce programme a documenté les rencontres en vol entre appareils de combats et objets volants évoluant à grande vitesse sans propulsion visible ou en position stationnaire sans moyen apparent de portance, détaille le quotidien américain.

L’une des vidéos obtenues par le New York Times montre deux avions de chasse américains qui poursuivent un objet ovale de la taille d’un avion de ligne, au large de la côte californienne, en 2004.

« Question de sécurité nationale »

Le programme doté d’un budget de 22 millions de dollars – sur 600 milliards de dollars alloués par an à l’armée –, et seulement connu d’un petit nombre de responsables, a été mis en place par l’ancien sénateur démocrate du Nevada, alors chef de file de la majorité au Sénat, Harry Reid, qui portait un intérêt particulier aux phénomènes inexpliqués.

La majeure partie de l’argent du programme est allée à une société de recherche aérospatiale dirigée par Robert Bigelow, un entrepreneur milliardaire et un ami de longue date de Harry Reid, selon le New York Times.

« Nous n’avons pas les réponses, mais nous avons beaucoup d’éléments pour justifier de se poser des questions », a expliqué Harry Reid sur son compte Twitter après la publication de l’enquête du New York Times, samedi. « C’est une question scientifique et de sécurité nationale. Si l’Amérique ne se charge pas de répondre à ces questions, d’autres le feront. »

L’ancien enquêteur sur les ovnis du Pentagone affirme que les Ovnis sont une réalité

Lors d’une interview donnée à CNN, l’ancien enquêteur sur les ovnis du Pentagone affirme que les Ovnis sont une réalité et que nous ne sommes pas seuls dans l’univers. Pour lui : « Je crois personnellement qu’il y a des preuves convaincantes que nous ne sommes peut-être pas seuls », a déclaré Luis Elizondo.

Les ufologues du monde entier jubilent, car le directeur du programme ovni du Pentagone lève le voile sur un des plus grands mystères de l’univers !

Luis Elizondo, en tant que dirigeant de l’Advanced Aerospace Threat Identification Program (NDLR : Programme d’identification des menaces aérospatiales avancées) de 2007 à 2012, rajoute lors de l’interview : « Je peux vous dire sans équivoque qu’au regard des observations menées, ces aéronefs ne disposent pas de caractéristiques répertoriées par les États-Unis ou par des pays étrangers. » Même si celui-ci ne travaille plus pour le gouvernement américain, le New York Times, affirme que les enquêtes sur les incidents impliquant des ovnis, rapportés par les militaires, continuent.

« Ces appareils – nous les appellerons avions – présentent des caractéristiques qui ne figurent pas actuellement dans l’inventaire américain ni dans aucun inventaire étranger dont nous sommes au courant », a déclaré Elizondo au sujet des objets qu’ils ont étudiés.

L’ancien représentant du Pentagone a déclaré qu’ils avaient identifié des avions « anormaux » qui « semblaient défier les lois de l’aérodynamique ».

Les témoignages s’accumulent

David Fravor, ancien pilote de la marine américaine, a déclaré avoir rencontré un objet volant inconnu qu’il appelle « quelque chose que je n’avais jamais vu de ma vie ».

« Il y a des vaisseaux structurés… d’origine inconnue dans notre espace aérien », dit James Fox, cinéaste et enquêteur de l’OVNI.

Ralph Blumenthal, un « expert » connaissant les dossiers du Pentagone, a déclaré sur MSNBC que le gouvernement travaillait toujours sur l’identification du matériel, qui est maintenant stocké dans un établissement de Las Vegas spécialement conçu pour le contenir.

Aujourd’hui, la probabilité pour que nous soyons seuls dans l’univers n’a jamais été aussi faible. Se croire seul dans l’Univers en 2018 semble même être mathématiquement idiot.

L’équation de Drake doit être revue après les découvertes récentes.

Bref, la réalité matérielle du phénomène OVNI a été mise en évidence par de nombreuses observations visuelles, photographiques, par confirmation radar, traces physiques et biologiques au sol. Il reste cependant de nombreuses données pouvant s’avérer fécondes sur le plan de la découverte scientifique. A ce jour une étude méthodique, rigoureuse et approfondie peut et doit être entreprise, le public a la possibilité d’y participer.

C’est pourquoi je vous invite à découvrir la spectroscopie pour l’étude du phénomène OVNI.

Affaire à suivre …


Sources françaises : lemonde / bfmtv / rtl / francetvinfo / …

Publicités

Laisser un commentaire