En complément de la pensée analytique qui accumule les arguments pour construire un raisonnement, l’intuition jaillit, aidant souvent à prendre une décision. Ce mécanisme inconscient est devenu un objet de recherche pour les neuroscientifiques.


À la fin des années 1990, une expérience menée par deux grands neurologues, Antonio Damasio et Antoine Bechara, avait fait l’effet d’une petite bombe dans les milieux de la psychologie expérimentale et de la parapsychologie scientifique. Publiée dans la très sérieuse revue américaine Science, elle suggérait que notre inconscient était capable de percevoir un événement avant qu’il se produise. Donc que nous serions tous doués, à notre insu, d’une étrange faculté de prémonition. Pas moins ! Au départ, le but de cette expérience n’avait rien à voir avec l’intuition, et encore moins avec les phénomènes paranormaux. Elle consistait à observer les réactions du système nerveux lorsque nous devons prendre une décision « à risques ». Pour cela, l’équipe du département de médecine de l’université de l’Iowa, aux États-Unis, avait utilisé un dispositif permettant de mesurer les réactions physiologiques à l’aide de deux électrodes placées au bout d’un doigt. La première envoyait un courant électrique très faible ; la seconde captait l’électricité qui passe à travers la peau. Plus on est stressé, plus l’électricité passe, un phénomène tout à fait naturel provoqué par une légère humidification des mains : le stress fait transpirer. À l’inverse, plus on est relaxé et détendu, moins l’électricité passe.

Le mental intuitif est un don sacré et le mental rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don. – Albert Einstein

Deviner une carte gagnante

Placé devant quatre jeux de cartes, chaque participant recevait une somme d’argent. Chacun des jeux comportait des cartes qui en faisaient gagner et d’autres qui en faisaient perdre. Bien sûr, personne ne pouvait savoir où étaient les mauvaises. Les chercheurs ont constaté un phénomène étrange, qui les a déconcertés : la plupart du temps, lorsque les joueurs étaient sur le point d’en retourner une perdante, ils avaient une réaction électrodermique très marquée juste avant de faire leur choix. Autrement dit, sans aucune possibilité de déduire la présence d’une carte négative par la logique, leur système nerveux s’affolait, réagissait en envoyant un « signal d’alarme », comme si leur esprit était capable de deviner le tirage.

Conclusion des neurologues : « Ces résultats suggèrent que l’inconscient dirige le comportement avant que la connaissance consciente ne le fasse… Le mécanisme identifié ici est distinct des autres mécanismes neuraux. »

L’intuition est l’intelligence qui a commis un excès de vitesse. – Henry Bernstein

Anticiper une image stressante

Cette expérience a relancé une question qui faisait débat chez les chercheurs en psychologie expérimentale depuis une trentaine d’années : l’intuition est-elle une faculté paranormale ? Carl Gustav Jung avait déjà expliqué que les rêves prémonitoires ou la télépathie correspondaient à des intuitions.

Mais les connaissances ont évolué, et la recherche aussi : « Nous distinguons aujourd’hui deux types d’intuition, explique la psycho-ethnologue et cogniticienne Christine Hardy. La première est “rationnelle” et relève d’une construction logique inconsciente de notre esprit. La seconde s’apparente effectivement à une faculté paranormale, car elle échappe à toute possibilité de logique. C’est ce que nous appelons le “pressentiment”. »

La preuve ? Ex-chercheuse au laboratoire de recherche psychophysique de l’université Princeton, aux États-Unis, créatrice de la théorie des champs sémantiques, auteure d’une vingtaine de livres sur la conscience, Christine Hardy mentionne une expérimentation menée entre 1997 et 2005 à l’université d’Amsterdam, aux Pays-Bas, par Dick Bierman, éminent professeur de physique expérimentale. L’idée était de poursuivre la voie ouverte par Damasio et Bechara. Les étudiants volontaires, des électrodes branchées sur les doigts, étaient installés en face d’un écran qui affichait successivement des photos sélectionnées au hasard par un ordinateur. Certaines évoquaient le calme, la sérénité ; d’autres étaient d’une violence parfois extrême. Les résultats de cette longue étude ont été clairs : pour une majorité des participants, leur « réponse physiologique » au stress était très nette avant la projection d’une image violente. « D’autres expériences du même type ont été menées dans différents laboratoires et confirment que nous sommes doués d’une faculté intuitive capable d’anticiper des événements », commente Christine Hardy.

L’intuition est-elle donc une faculté « psi » au même titre que la télépathie, la clairvoyance et la prémonition ? « Non, répond la scientifique. L’intuition est une sensation vague et instable, alors que les phénomènes “psi” font émerger des images ou donnent des informations précises. Cependant, nous pouvons aujourd’hui considérer que ce sixième sens est porteur des capacités “psi”. Dès qu’un pressentiment se précise, qu’il donne des détails sous forme d’images ou de flashs et se vérifie par la suite, il devient une véritable prémonition. Par conséquent, travailler son intuition mène naturellement à développer nos facultés “psi”. »

C’est avec la logique que nous prouvons et avec l’intuition que nous trouvons. – Henri Poincaré

Se projeter dans le temps

C’est très exactement l’une des conclusions d’une nouvelle expérimentation qui, elle aussi, commence à faire grand bruit depuis qu’elle a été publiée en 2011 dans l’un des plus importants journaux professionnels américains de psychologie. Menée par Daryl Bem, professeur de psychologie à l’université de Cornell, aux États-Unis, cette étude très complexe sur des tests de mémorisation confirme toutes les études scientifiques menées sur l’intuition auparavant. Mais pas seulement. « Elle suggère clairement, ajoute Christine Hardy, que notre conscience est étalée dans l’espace et dans le temps, dans le passé comme dans le futur, que nous avons donc tous en nous une faculté latente de prémonition. »

Psys et intuition

Le psychiatre suisse Carl Gustav Jung, fondateur de la psychologie analytique, explique que, pour reconnaître le monde extérieur, notre conscience utilise quatre fonctions psychiques : la sensation, la pensée, le sentiment et l’intuition. Cette dernière apporte des informations complémentaires, inaccessibles à nos cinq sens.

Le neuropsychiatre italien Roberto Assagioli, fondateur de la psychosynthèse, a inventé la notion de « supraconscient », zone supérieure de notre inconscient, d’où nous sont envoyées intuitions et grandes inspirations artistiques, philosophiques ou scientifiques.

Le psychiatre américain Stanislav Grof, fondateur de la psychologie transpersonnelle, a établi une cartographie de la psyché. Y sont classés tous les états modifiés de conscience, dont l’intuition, qui peut prendre différentes formes : créativité, inspiration, illumination, révélation.


Davantage d’études pour compléter ce type de recherche ont émergé, ajoutant plus de confusion au puzzle. En neuroscience, il existe un terme connu sous le nom Predictive Anticipatory Activity (PAA). Plus de 40 expériences chez l’homme ont été publiées au cours des 36 dernières années (y compris: Hartwell, 1978Radin et al., 19952011Bierman and Radin, 1997Radin, 19972004Don et al., 1998Bierman, 2000Bierman and Scholte, 2002McDonough et al., 2002Spottiswoode and May, 2003McCraty et al., 2004a,bSartori et al., 2004May et al., 2005Tressoldi et al., 200520092011Radin and Borges, 2009Bradley et al., 2011)

Une étude a révélé que le corps peut détecter des événements jusqu’à 10 secondes avant qu’ils ne se produisent. L’étude a été publiée dans la revue Frontiers of Human Neuroscience intitulée «Prévoir l’imprévisible : l’analyse critique et les implications pratiques de l’activité prédictive anticipatoire» a examiné un certain nombre d’expériences concernant ce phénomène menées par plusieurs laboratoires différents.

N’oubliez pas le ministère de la Défense qui examine d’autres sens humains, de la vision à distance à la psychokinésie et plus encore. Vous en apprendrez plus sur le programme Stargate.

Pour aller plus loin, voir les travaux sur le « champ du point zéro » de Nassim Haramein, Lynne McTaggart, Gregg Braden, Rupert SheldrakeStanislav GrofBruce Lipton & Joe Dispenza.

Voir également les recherches effectuées par le Princeton Engineering Anomalies Research Program (PEAR), un laboratoire d’ingénierie de l’Université de Princeton qui étudie d’éventuelles interactions hommes-machines depuis 1979 sous la direction de Robert G. Jahn.

L’Institute of Noetic Sciences (IONS) cofondé en 1973 par l’ancien astronaute Edgar Mitchell, les programmes de l’institut incluent « l’amélioration des capacités humaines, » « la santé intégrale et la guérison, » et « l’émergence de visions mondiales ».

Le Global Consciousness Project (Projet Conscience Globale) est une expérience parapsychologique débutée en 1998 à l’Université de Princeton dans le New Jersey. Utilisant des appareils électroniques situés dans divers endroits du monde, cette expérience cherche à mesurer d’éventuelles anomalies dans la génération de nombres aléatoires, qui seraient corrélées avec d’importantes émotions collectives lors d’événements mondiaux.

Et le Stanford Research Institute (SRI) qui étudiait les perceptions extra-sensorielles avec la CIA, mais aussi dans de nombreux projets applicatifs scientifiques et militaires. (Stargate Project)

Vous trouverez des informations plus détaillées sur le site de l’Institut Métapsychique International.

Si le domaine de l’étude pluridisciplinaire au moyen de la méthode expérimentale de phénomènes qui mettraient en jeu le psychisme et son interaction avec l’environnement vous intéresse :

L’Institut Monroe, ou TMI, est une organisation à but non lucratif issue des travaux de recherche de Robert Monroe. Il est officiellement fondé aux États-Unis en 1974 à Faber, en Virginie. Dédié à « l’exploration de la conscience humaine », il promeut la méthode Hemi-Sync au moyen de stages sur son site en Virginie, mais aussi à travers le monde. Il s’appuie sur un réseau de représentants locaux, en Allemagne, en Angleterre, en Australie, au Brésil, au Canada, à Chypre, en Espagne, en France, au Japon et en Roumanie.

L’International Academy of Consciousness, est une organisation de recherche et de formation à but non lucratif dédiée à l’étude de la conscience et à l’aide des personnes au développement de leur potentiel humain au maximum. A l’IAC, une grande importance est accordée à l’étude rationnelle et au développement des aptitudes psychiques et énergétiques, en particulier l’expérience de sortie hors-du-corps (OBE), comme un moyen de comprendre le tissu multi-dimensionnel de notre réalité et d’apprendre à mieux vivre en son sein.

L’institut Suisse des Sciences Noetiques (ISSNOE), est une fondation reconnue d’utilité publique consacrée à l’étude de la Conscience à travers les Etats Modifiés de Conscience (EMC) non-ordinaires.

L’Institut Français de Recherche et d’Expérimentation Spirite (IFRES), est une association travaillant sur la recherche sur la survivance de l’esprit après la mort « relative » du corps et surtout les nouveaux moyens d’entrer en relation avec l’espace de l’après vie, comme la transcommunication instrumentale avec leur cellule de contact.

 

Sources :

http://www.psychologies.com/Planete/Paranormal/Articles-et-dossiers/Jusqu-ou-peut-mener-notre-sixieme-sens/4Se-projeter-dans-le-temps

http://www.lexpress.fr/styles/psycho/ecouter-son-instinct-apres-le-qi-le-sacre-de-l-intuition_1718202.html

http://www.psychologies.com/Moi/Se-connaitre/Personnalite/Articles-et-Dossiers/Notre-intuition-s-y-fier-ou-s-en-mefier/7Les-six-voies-du-sixiemes-sens

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/cerveau-et-psy/cerveau-4-idees-recues-sur-l-intuition_104359

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/cerveau-et-psy/intuition-le-cerveau-en-roue-libre_104367

 

Publicités

1 commentaire

Laisser un commentaire