Chemtrail | Contraction de « chemical trails », le mot désigne des traînées chimiques que les avions laisseraient dans le ciel. Traînées persistantes, qui seraient polluantes et néfastes pour la santé. Certains parlent même d’épandages clandestins liés à de vastes programmes de géo ingénierie, des manipulations climatiques à très grande échelle… Scientifiques, médecins, patients, responsables d’associations, météorologistes, spécialistes de l’aviation civile… De plus en plus brisent le silence. Ce sont des Projet secret des gouvernements des pays industrialisés financé illégalement avec vos impôts et consistant à épandre des produits chimiques en général à haute et moyenne altitude à l’aide d’avions vraisemblablement en majorité militaires pour une raison cachée du public. Explication.


Une théorie est un ensemble d’explications, de notions ou d’idées sur un sujet précis, pouvant inclure des lois et des hypothèses, induites par l’accumulation de faits trouvés par l’observation ou l’expérience. Nous pouvons justement voir depuis peu des journaux sérieux de science publiés les « théories » de scientifiques officiels.

C’est une excellente initiative de Ken Caldeira, chercheur au département écologie de l’institution Carnegie pour la science (États-Unis). Mais utiliser comme base de données uniquement des photographies de traînées laissées par les avions dans le ciel, (jugées suspectes du fait de leur forme, de leur couleur, ou encore de leur persistance), ou des rapports d’analyse d’échantillons prélevés sur le terrain dont les données ont été jugés insuffisantes pour pouvoir conclure par une petite portion d’entre eux (absence d’information sur la présence d’industries environnantes par exemple) me parait peu fiable pour affirmer de manière catégorique avoir étudier le phénomène en profondeur et de surcroît avec une méthodologie zététique scientifique…

Je ne suis pas scientifique mais je suis agréablement et modestement surpris de voir à quel point l’efficience officielle n’est nullement supérieure à mes propres recherches (autodidactes)… Ces chercheurs ne m’apprennent malheureusement absolument rien. Il serait trop long de réexpliquer ce qu’est véritablement une «méthode scientifique» et loin de moi l’envie de faire passer la majorité de ces 77 chercheurs pour des incompétents… Mais la deuxième phase consistant à recueillir les données avant d’émettre et de tester des hypothèses, semble prise à la légère. Au vu des rapides conclusions hâtives compte tenu des nombreux éléments à prendre en compte, du manque de zététique encore une fois et par conséquent d’arguments autres que théoriques (qui ne prouvent et démontrent dans cette étude aucune rhétorique incontestable), je pense vraiment qu’il serait judicieux d’offrir un job de chercheur au MIT ou au CNRS à Claire Severac

Il ne s’agit pas de croire ou de ne pas croire. Ceux qui ont réellement étudié le sujet ouvertement savent que celui-ci est bien plus complexe que cela. Contrairement aux récents gros titres d’août 2016, il n’y a aucun contre argument incontestable qui n’est pas lui-même hypothétique et donc navré pour les « officielistes » mais malheureusement personne ne démontre scientifiquement (pas même les scientifiques) que ces « théories » sont une fumisterie. Les chercheurs sont plus doués que ça allons… 

Donnons-leur quelques éléments en plus à travailler, en espérant que leurs prochaines recherches soient par la suite plus professionnelles, exhaustives et efficientes.

Voici une Compilation de documentation essentielle acseipica.fr

Tout d’abord, si les chemtrails ne sont qu’une théorie, il est curieux qu’une quantité de brevets les concernant aient été créés. En effet, ici : http://www.chemtrails-france.com/brevets/index.htm, on peut voir une liste de ces brevets, répertoriés sur le site du gouvernement des USA.

Par exemple, voici le brevet n°5104069 créé le 14 avril 1992 par Laurence Reising Boeing, pour un appareil rejetant de la matière d’un avion : “Un éjecteur de fluide pour décharger des gaz et des fluides d’un avion. L’éjecteur de fluide est rattaché à une surface extérieure de l’avion et inclut un tube d’air qui est espacé de la surface extérieure de l’avion par un mât.” Ce brevet prouve non seulement l’existence d’appareils pour répandre des substances dans l’atmosphère, mais démontre également le désir de cacher l’opération en concevant un système d’éjection de produits se répandant dans l’axe exact de la condensation des moteurs, rendant ainsi volontairement plus difficile l’identification des épandages.

Même un schéma et une description de l’appareil sont disponibles sur Google : http://www.google.com/patents/US5104069

Les organismes officiels évitent le sujet et s’abstiennent d’adopter une réelle démarche scientifique, du fait qu’ils dédaignent en tout premier lieu le B.A.BA de la science : l’observation. 

► L’ACSEIPICA® (Association Citoyenne pour le Suivi, l’Etude et l’Information sur les Programmes d’Interventions Climatiques et Atmosphériques) œuvre à pallier le déficit total d’information et de transparence sur les épandages aériens clandestins, de manière généralisée depuis 2002 et, plus largement sur la géoingéniérie (techniques de modification du climat et de l’environnement). 

Voici des documentations référenceshttp://acseipica.blogspot.fr/p/documentation-references-liens.html
Des brevets US militaires déclassifiés ou non classifiéshttp://www.acseipica.fr/brevets-us-militaires-declassifies-ou-non-classifies/
Le rapport CASE ORANGE résumé en FRANCAIS, La première étude scientifique menée de manière indépendante par des experts de l’aéronautique qui fait le point sur les épandages aérienshttp://www.acseipica.fr/le-rapport-case-orange-resume-en-francais/
Le manuel de cours «chemtrails» dispensé dans les universités de l’US Air Force dans les années 90https://chemtrailsplanet.files.wordpress.com/2013/03/chemtrails-chemistry-manual-usaf-academy-1999.pdf . C’est un élément de dossier important et une preuve que le mot « chemtrails » a été inventé par ceux qui les ont conçus.
Un article sur les Lois de la physique et valeurs des radiosondes de Corrado Penna , professeur de physique, universitaire italien
http://www.acseipica.fr/lois-physique-valeurs-radiosondes/

A la demande conjointe de l’ACSEIPICA et du Collectif pour notre Terre le laboratoire AnAlytikA a fait effectuer un dépistage systématique des métaux lourds contenus dans un échantillon de filaments aéroportés recueillis en novembre  2012 à Thenioux (Cher). Cet échantillon a été déjà analysé du point de vue de la chimie organique par le même laboratoire et a fait l’objet de 2 rapports. Ce nouveau rapport concerne la chimie minérale. (31 mai 2016) Télécharger  :  rapport analytika 20160528

Conclusions de Bernard Tailliez :

Les trois éléments chimiques inorganiques dont la présence est le plus généralement suspectée dans la composition des « chemtrails » :

  • aluminium (339 000 ppb = 339 ppm)
  • barium (19820 ppb = 19.82 ppm)
  • strontium (21010 ppb = 21.01 ppm)

Sont effectivement présents en fortes teneurs dans cet échantillon de « filaments aéroportés. A noter aussi les teneurs élevées de cet échantillon en métaux lourds :

  • zinc (31340 ppb = 31.34 ppm)
  • nickel (22900 ppb = 22.9 ppm)
  • cuivre (8370 ppb= 8.37 ppm)
  • chrome (2810 ppb = 2.81 ppm)
  • plomb (2780 ppb = 2.78 ppm)

On y apprend dans les premiers rapports que ces filaments sont des « polymères organiques complexes ». Tous les échantillons analysés contenaient des phtalates (perturbateurs endocriniens reconnus) et trois des quatre échantillons contenaient du DEHP (autre perturbateur endocrinien reconnu). Il est expliqué que ces molécules organiques sont préoccupantes tant pour la santé humaine que pour l’environnement, et qu’elles pourraient résulter de la recombinaison des substances rejetées par les réacteurs d’avion en haute altitude. Bernard Tailliez, l’analyste, veut attirer l’attention de l’opinion publique et des médias sur cette nouvelle forme de pollution atmosphérique. Ce rapport a été fait en octobre 2013, un scientifique a manifesté son inquiétude par rapport à ces substances qui se retrouvent dans l’air, dans l’eau, dans les aliments que nous absorbons, et pourtant, seuls ceux qui s’informent sont au courant.

( Voir le reportage « Ce mal venu du ciel » du vendredi 28 mars 2014 à 23h10 dans l’émission Enquête de régions sur France 3 Provence-Alpes et France 3 Côte d’Azur (de Jean-Manuel Bertrand – Alban Poitevin – Matthias Julliand – Frédéric Rogliano. Montage : Sébastien Micaelli) c’est penché dessus : http://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes/2014/03/27/enquete-sur-ces-maladies-venues-du-ciel-443125.html [En entier : https://www.youtube.com/watch?v=sgnakdcwRlE ] ) 

► Ici, on peut lire un rapport d’une autre analyse effectuée à Besançon par le laboratoire Qualio sur plusieurs mois, qui montre une augmentation de 800% du taux d’aluminium en 16 mois, et de 100% des taux de baryum, strontium et titane en 8 mois, dans l’eau de pluie : http://www.acseipica.fr/echange-l-bernard-maire-miserey-salines-25/. Ce qui confirme l’hypothèse de l’épandage volontaire de ces substances dans l’atmosphère.

Les lois de la physique nous montrent que les traînées de condensation laissées par les avions ne devraient pas être persistantes. Si elles restent visibles et finissent pas opacifier le ciel, c’est la preuve qu’elles contiennent autre chose que de l’eau. Pour s’en convaincre il suffit d’observer le ciel : certains avions laissent des traces, d’autres pas, dans le même ciel calme et uniforme, et à la même altitude. http://www.acseipica.fr/lois-de-la-physique-et-trainees-de-condensation/

► En octobre 2001, le projet de loi H.R 2977 a été présenté au congrès américain. http://thomas.loc.gov/cgi-bin/query/z?c107%3AH.R.2977.IH : La «Space Preservation Act of 2001» visait à interdire l’utilisation d’armes spatiales par les Etats-Unis. On y trouvait le terme : Chemtrail.

Le contenu du projet de loi est réellement saisissant. Il parle entre autre d’armes basées sur les radiations, armes éléctromagnetiques, soniques, laser et d’autres énergies dirigées vers des individus ou des populations ciblés dans un but de guerre de l’information, modification du comportement et contrôle mental. Les chemtrails sont ouvertement cités comme étant une sorte d’arme exotique tout comme les armes à ultra basses fréquences utilisées en haute altitude visant à détruire l’espace ou les écosystèmes naturels, le climat. Le projet de loi parle également implicitement de HAARP via les armes tectoniques ou de climat utilisés dans le but d’induire des dommages ou détruire une population ou une région ciblée. Bien entendu, ce projet de loi n’a jamais été adopté car les USA ne voudront jamais se priver de ce type d’armes stratégiques. Une autre loi (HR 3616) a été adopté à la place dans laquelle les termes chemtrails ont été supprimés des textes.

► Un élément encore plus décisif prouve que les chemtrails sont bien une réalité et non une théorie conspirationniste. Le 23 Avril 1990, les Etats-Unis ont déposés un brevet intitulé « Stratospheric Welsbach seeding for reduction of global warming » visant, comme son nom l’indique, la réduction du réchauffement global via l’épandage chimique stratosphérique. Il permet la diffusion en haute atmosphère d’un mélange de métaux comprenant entre autre l’aluminium. Quelques années après, les chemtrails commencent à voir le jour d’abord aux Etats-Unis puis un peu partout. http://franklybenjamin.com/chemtrails_welsbachpatent.html

Rapport de l’Académie Nationale des Sciences – 1992 | Les implications politiques du réchauffement dû aux gaz à effet de serrehttp://www.chemtrails-france.com/geoingenierie/implications_politiques_du_rechauffement/index.htm

Rapport du Lawrence Livermore National Laboratory – 2002 | Physique applicable à la stabilisation active du climathttp://www.chemtrails-france.com/geoingenierie/physique_applicable/index.htm

Rapport du GIEC (Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat) – 2001http://www.chemtrails-france.com/geoingenierie/changement_de_climat_2001/index.htm

Brevet n° 5003186 – 26 mars 1991 | Ensemencement stratosphérique Welsbach pour le réduction du réchauffement global. Une méthode est décrite pour réduire le réchauffement global ou atmosphérique résultant de la présence de gaz piégeant la chaleur dans l’atmosphère, c’est à dire dû à l’effet de serre. De tels gaz sont relativement transparents à la lumière solaire mais absorbent fortement les radiations infrarouges de grande longueur d’onde émises par la terre. La méthode comprend l’ensemencement de la couche de gaz piégeant la chaleur dans l’atmosphère avec des particules de matériaux caractérisés par leur émissivité dépendant de la longueur d’onde. De tels matériaux comprennent les matériaux Welsbach et des oxydes de métaux qui ont une forte émissivité (et donc une faible réflectivité) dans les longueurs d’ondes visibles et dans les infrarouges entre 8 et 12 microns. http://www.chemtrails-france.com/brevets/1991-03-26_5003186/pages/1991-03-26_5003186_001.htm

Manipulation du climat – 1998 | En 1999, un rapport du parlement européen dénonçait le projet HAARP comme « une nouvelle menace militaire particulièrement grave pour l’environnement et la santé humaine au niveau planétaire ». En 1998, l’Agence Spatiale Européenne travaillait sur un projet d’atténuation des tornades utilisant la technologie HAARP avec Bernard Eastlund, auteur de ce brevet et de cet autre brevet à l’origine du projet HAARP. http://www.chemtrails-france.com/manipulation_du_climat/eastlund_modification_climat/pages/eastlund_modification_climat_001.htm

Peter Vereecke : « Je défie quiconque, de lire ce rapport, et dire alors que les chemtrails sont des bêtises d’internet ; et que les chemtrails sont purement de la théorie de la conspiration !
Je défie tout le monde : j’ai amené ce rapport au dpt de l’Otan à Bruxelles, à l’ONU, à l’ambassade des USA France, Allemagne, Iran, Venezuela, Russie et Chine… Nous l’avons envoyé à la presse internationale, à tous les réseaux de chemtrails sur internet dans tout le monde… Ceci est un rapport basé sur des preuves scientifiques…» 
Voici le rapport en français : http://www.cielvoile.fr/pa…/Rapport_Case_Orange-6505891.html

Certains scientifiques pensent que la redirection vers l’espace du rayonnement solaire pourrait être une solution afin de limiter les effets du réchauffement climatique. Ainsi, le rejet dans l’atmosphère de micro-particules chimiques d’aluminium, soufre, baryum sous forme d’aérosols réfléchissant la lumière pourrait contribuer à diminuer l’absorption d’énergie solaire par la planète. Une série d’applications futuristes, étudiées publiquement par la Royal Society de Londres, ou encore par l’American Association for the Advancement of Science ( AAAS ), mais aussi par des scientifiques comme David Keith ou Ken Caldeira – programmes soutenus par des institutions telles que le Council on Foreign Relations (CFR), le FICER ou encore Bill Gates et suivies de près par l’ETC Group, visant à bloquer un pourcentage du rayonnement solaire par des interventions très risquées à grande échelle dans l’atmosphère, la stratosphère  et l’espace extra-atmosphérique, sont déjà en vigueur et auraient pour effet de modifier les températures de la planète et la configuration des précipitations sans pour autant s’attaquer aux causes du «réchauffement climatique» tout en augmentant en fait, l’effet de serre, en détruisant un peu plus la couche d’ozone, l’ensemble de l’éco-système, en modifiant le ph des sols mais aussi en impactant notre ADN, notre santé et celle de nos enfants ; ces nano-particules ne restent pas en suspension ; nous les inhalons et celles-ci se fixent dans nos poumons, nos muscles, notre cerveau.

Récemment le mot « géo-ingéniérie » a été remplacé par « climate engineering » dans les discussions scientifiques. Les solutions d’interventions sont toujours les mêmes. En savoir plus ici : http://www.acseipica.fr/bibliotheque-documentation-references-domy/

Comment se fait-il que des centaines de météorologues sortent de chez eux chaque jour, voient le ciel et ne se posent pas de questions ? Ont-ils réellement étudié le sujet ? …

OVERCAST est un documentaire original sur un phénomène que la plupart considère comme normal: les traînées de condensation laissées par les avions, qui voilent le ciel et le soleil.

Depuis 1974, les scientifiques ont développé des idées et la technologie permettant de contrôler le climat en réfléchissant le rayonnement solaire vers l’espace. Selon ces théories, une grande quantité de produits chimiques pourrait être dispersée à l’aide d’avions dans l’atmosphère, afin de sauver la planète. Les comités parlementaires américains et anglais ont déjà discuté du cadre général pour la mise en œuvre de cette technologie.

Est-ce que ces théories ont déjà été appliquées depuis de nombreuses années sans que la population soit avertie? Est-ce que ces traces sont vraiment la conséquence de programmes d’ingénierie climatique? Depuis 10 ans, une grande controverse entoure cette thématique.

Loin des nombreuses spéculations, OVERCAST tente de distinguer les faits avérés des simples rumeurs, en menant sa propre enquête dans les cieux du monde entier.

Avez-vous pris connaissance des révélations de l’admirable Claire severac ? Sensible aux scandales liés à la santé ( vaccination, pesticides, affaire du sang contaminé… ), et à la complicité entre les industries, les banques et les leaders politiques, mais comme la plupart d’entre nous, elle s’en préoccupe un instant puis retourne, impuissante, à ses occupations. Mais au cours du printemps 2009, avec le début de la communication autour du virus H1N1, elle se dit que les incohérences sont trop nombreuses, que les mensonges et les motivations des autorités à vacciner tout le monde sont très suspects, et que la façon dont nous sommes traités est juste insupportable…. Elle décide donc d’enquêter et, d’une horrible découverte à une autre, elle refuse de croire à un coup du sort, mais plutôt à un plan organisé par une poignée de « banksters » si gourmands qu’il souhaitaient contrôler le monde et faire du profit sur notre dos à chacun, prêts pour cela à blesser chaque être humain de la planète. Pendant des mois, elle recherche les preuves officielles des tous les dommages qu’ils sont en train de causer à notre santé avec la nourriture, les médicaments, les pesticides… les noms des coupables, leurs méthodes et comment ils ont pu mettre leurs plans à exécution en finançant des écoles scientifiques, en achetant les médias pour les contrôler, en falsifiant les études et les statistiques, en persécutant les honnêtes experts, en infiltrant le monde des institutions et en bâillonnant les politiciens….qui dirigent réellement le monde.

Egalement Auteure de La guerre secrète contre les peuples®, son dernier ouvrage. Chemtrails, sociétés secrètes, les preuves ne manquent pas… A étudier absolument.

Avez-vous pris connaissance des révélations de Rosalind Peterson ? Ancienne inspectrice de l’USDA (département américain de l’agriculture), qui confirme le 06 septembre 2007 à l’ONU l’existence de programmes de géoingénierie climatique. (Chemtrail) Elle a observé l’impact des épandages chimiques aériens sur l’agriculture notamment depuis le début des années 2000. Elle a collecté pendant des années, sur son site, des quantités de documents officiels confirmant les programmes de modifications climatiques et de géo-ingénierie aux Etats-Unis.

Alors que des médias comme France 2 ose encore prétendre que les chemtrails sont la solution au réchauffement climatique mais qu’ils ne sont pas prêts d’être utilisés, le docteur Peterson nous indique que les chemtrails sont utilisés depuis plusieurs décennies et qu’ils augmentent au contraire le réchauffement climatique.

– Elle indique que des chemtrails sont utilisés dans tous les Etats-Unis et qu’ils nuisent à l’agriculture en modifiant le microclimat.
– Ces programmes ne sont pas accessibles au public.
– Des corporations internationales modifient le climat de manière chimique dans le monde entier sur de vastes distances et en permanence…via les avions.
– Cela met en péril les plantes, la pollinisation ainsi que la production agricole en réduisant la photosynthèse.
– Le terme employé à l’ONU n’est pas chemtrails mais « traînées de condensation persistantes » qui selon le Dr Peterson peuvent perdurer plus de 20 heures dans le ciel et s’étendre sur 4000 km.
– D’après elle, ces traînées ont commencé à apparaître fin des années 80.
– La NASA indique en 2005 que ces traînées pourraient contribuer au réchauffement climatique (ah bon? Pourtant officieusement, ils feraient l’inverse…ça aussi c’était de l’enfumage, c’est le cas de le dire).
– De nombreux avions, principalement non commerciaux fabriquent ainsi de faux nuages.
– La NASA et l’Air Force répandent également des produits chimiques via des sortes de boites (canister) qui visent à modifier l’ionosphère.
– Les substances utilisées sont celles incriminées depuis des années par les médias alternatifs: aluminium, baryum, strontium et souffre.
– Les produits chimiques s’insinuent dans les terres et se retrouvent dans l’eau potable. Les arbres meurent car leurs racines seraient intoxiquées par l’aluminium en trop forte concentration et ne peuvent plus absorber l’eau et les nutriments nécessaires à leur survie.

Avez-vous pris connaissance des révélations de Joe Bannister ? Ex-agent de l’IRS indique que les chemtrails sont une réalité et qu’il s’agit d’un programme génocidaire de contrôle de la population : https://www.youtube.com/watch?v=NQrsR9w8ppw

Avez-vous pris connaissance des révélations de Ted L Gunderson ? Ancien chef du bureau du FBI de Los Angeles (anciennement de Memphis et Dallas également) indique lui aussi que les chemtrails existent, particulièrement en Amérique et en Europe et que le phénomène est responsable de la mort d’un nombre considérable d’oiseaux et de poissons (sans parler des morts d’hommes difficilement attribuables spécifiquement aux chemtrails de par leur composition impliquant une intoxication chronique). Il parle de crime contre l’humanité (comme par hasard, celui ci décédera d’un cancer fulgurant de la vessie provoqué par un empoisonnement à l’arsenic d’après le docteur Ed Lucidi qui l’a traité).

Vu qu’il n’en était pas à son coup d’essai, ils ont probablement voulu le faire taire. En effet, celui-ci avait déjà fait de nombreuses révélations compromettantes notamment concernant la multiplication des groupes secrets sataniques et leurs rituels, l’implication de la CIA dans le trafic de drogue, la vente d’enfants en tant qu’esclaves sexuels et le fait que l’attentat d’Oklahoma city (comme tant d’autres) avait été organisé par le gouvernement. Forcément un responsable du FBI qui fait des révélations comme celles là, ça ne devait pas plaire en haut lieu.

Le neurochirurgien Dr Russell Blaylock a parlé ouvertement de ces chemtrails et de leurs impacts sur notre santé, mais également de la façon de les élimer de notre système. Il nous met en garde d’une augmentation de nombreuses maladies comme l’Alzheimer et la démence, le cancer et les maladies des voies respiratoires supérieures, pour n’en nommer que quelques-unes. Mais selon le neurochirurgien, vous pouvez désintoxiquer votre corps des nombreux produits toxiques en provenance des chemtrails (thorium, baryum, mercure, oxyde d’aluminium et strontium).

Avez-vous pris connaissance des révélations de Giorgio Pattera ? Biologiste et journaliste italien, a analysé les retombées des épandages aériens, et a constaté la présence de cristaux (83% de quartz) dans l’eau de pluie, ainsi qu’un taux très élevé de métaux lourds. Son bilan est alarmant. Ses courriers envoyés aux diverses institutions, et les interrogations auprès des sénateurs, députés et partis, sont restés sans réponse ; on lui a même répondu « nous ne sommes pas intéressés par le problème ». Il affirme que ces polymères synthétiques ne sont que des vecteurs d’autres choses….

Avez-vous pris conscience de la « maladie des morgellons » ? Qui n’est absolument pas une théorie, si vous n’avez pas encore entendu parler de cette maladie controversée et mystérieuse de la dernière décennie, il est temps d’en savoir plus. De mystérieux filaments qui sortiraient des doigts, des boutons sur le visage, des plaques sur les mains, une extrême fatigue … https://fr.sputniknews.com/…/201305181022603492-la-maladie…/

► Après les révélations de Kristen Meghan ex-militaire spécialisée en bio environnement, voilà un second militaire qui vient rompre la loi du silence concernant les chemtrails : https://www.youtube.com/watch?v=OLSjPpG6n1A

► L’épandage de baryum dans l’atmosphère par les militaires est confirmé ici par le Centre National d’Informations sur la Biotechnologie des États-Unis : http://www.chemtrails-france.com/…/intoxication_b…/index.htm

Un présentateur météo américain ose carrément dire aux téléspectateurs que des bans de nuages inhabituels se trouvent au dessus du nord de la Californie et qu’il s’agirait de tests militaires envoyant de l’aluminium dans l’atmosphère. https://www.youtube.com/watch?v=NF8AuFraO50

► Avez vous pris connaissance de Dane Wigington ? L’homme qui dirige geoengineeringwatch.org, un des sites les plus informatifs d’Internet en ce qui concerne la géo-ingénierie, dont les chemtrails, et autres sujets connexes : La géo-ingénierie est systématiquement utilisée sur la planète au-delà du point de non-retour en raison de la convergence de plusieurs autres paradigmes destructeurs.

En Californie, plus précisément dans le Conté du Mont Shasta où Dane Wigington fait un travail important de recherche et de lutte contre la Géoingénierie et les Chemtrails plus d’une centaine de personnes se sont réunis le 16 juillet 2014 et 12 experts ont parlé de leurs préoccupations sur les chemtrails. Des superviseurs du comté de Californie ont écouté des experts et des personnes concernées par la géo-ingénierie au dessus de Redding et d’autres villes à travers le monde. La géo-ingénierie a commencé dans les années 1940 selon la NASA. 

Beaucoup de gens croient que des produits chimiques sont administrés à travers le système d’échappement des avions et utilisés pour manipuler le climat. Le conseil de surveillance du comté de Shasta a voté à l’unanimité cet après-midi là pour étudier de plus près le sujet des « chemtrails » après près de quatre heures de consultation publique sur la question. Le superviseur Pam Giacomini a mis la question à l’ordre du jour, et un certain nombre d’experts sur le sujet ont défilé, suivie par des dizaines de citoyens qui accusaient une multitude de risques pour la santé et l’environnement causés par les chemtrails. Des foules de résidents ont exprimé leur préoccupation, suggérant que leurs maladies sont liées aux chemtrails, y compris le cancer, les fibres qui sortent hors de leur peau, un sentiment général de malaise, des troubles neurologiques et un système immunitaire affaibli. Selon le journal local, beaucoup avaient des préoccupations environnementales, sur les dommages causés à l’environnement, y compris les insectes qui disparaissent d’une propriété, les arbres qui meurent, les insectes aquatiques qui meurent hors de l’eau contaminée par de l’aluminium, la sécheresse, les incendies et les trous dans la couche d’ozone. Certains suggèrent que des produits chimiques sont libérés dans les traînées d’avions et que cela conduit à l’accumulation de métaux lourds dans le sol et les cours d’eau, une augmentation du rayonnement ultraviolet, les changements dans les conditions météorologiques et à des effets négatifs sur la santé.

Ce résumé de 15 minutes : http://www.informaction.info/video-theorie-controversee-pil… est issu de plus de 3h de vidéo où les intervenants on d’une part apporté de nombreux témoignages sourcés , fournit d’analyses diverses mais d’autre part le message fut accueilli à bras ouvert par les personnes constituant le conseil ce jour. Bref, voici un bel exemple de solidarité et d’ouverture d’esprit.

Je vous invite à écouter Yannick, le président de l’association « Le ciel nous tombe sur la tête » qui nous informe sur la nature et l’objectif des épandages chimiques qui sont effectués dans la plus grande opacité.
Une émission qui nous emmène dans le monde la géo-ingénierie, de la nanotechnologie et de la chimie avec les peuples dans le rôle des cobayes : https://www.youtube.com/watch?v=noKbuwq2cz8

Compilation de documentation essentielle

Voici un récapitulatif des documents essentiels que nous vous invitons à référencer. En savoir plus ici : acseipica.fr

Dossier complet de références ICI

  • Constat factuel du trafic aérien dans le Val d’Oise près de l’aéroport Roissy Charles de Gaulle, vidéo et présentation . 2016 –
  • Why in the world are they spraying ? (pourquoi épandent-ils), film de Michael Murphy et Barry Kolsky – 2012, transcription intégrale en français (45 pages)
  • What in the world are they spraying ? (qu’épandent-ils ?) film de Michael Murphy, Paul Wittenberger et Edward Griffin – 2010, transcription intégrale en français (70 pages)
  • DVD avec sous-titres en français à commander ici http://truthmediaproductions.blogspot.fr/
  • Rapport Case Orange– 2010 (brochure 70 pages) . Rapport exhaustif sur les traînées de condensation de tous les avions (pas seulement l’aviation civile) effectué par des spécialistes de l’aéronautique, belges et hollandais, présenté par le Pr Coen Vermoreen, de l’Université de Delft (Pays Bas).
  • Les  conséquences sur la santé des épandages aériens : deux études du Dr Ilya Sandra Perlingheri (USA, décédée en octobre 2013) –Dix années de guerre chimique par les épandages aériens– 2009 et – Mise à jour récente de nos connaissances sur les toxines contenues dans les aérosols– 2011    (brochure 10 pages)

Livres:

  • Nich Begich: « Les anges ne jouent pas de cette HAARP » 1995
  • Marc Filterman: « Les armes de l’ombre » 1999
  • Rosalie BERTELL: « Planet Earth, the latest weapon of war » – 2000
  • Nenki: « Les tracés de la mort » 2003
  • Elana Freeland: « Chemtrails. HAARP, and the “Full Spectrum Dominance” of Planet Earth » 2015
  • Claire Séverac: « La guerre secrète contre les peuples« , éditions Kontre Kulture 2015

Films, vidéos: voir ci-dessous

Signez la pétition contre les épandages aériens clandestins

Ce qu’il faut savoir :

Géo-ingénierie dans la Convention ENMOD:
« Le terme « techniques de modifications environnementales » désigne toute technique pour changer par la manipulation délibérée des processus naturels la dynamique, la composition ou la structure de la Terre : biosphère, lithosphère, hydrosphère, atmosphère et environnement spatial. »

Rappelons qu’en 1977, la convention ENMOD, a limité les manipulations délibérées de l’atmosphère en cas de guerre ou de conflit (article 1) et les a autorisées dans un but «pacifique» (article 3).
La géo-ingénierie est une discipline étudiée depuis les années 1950-1960, avec une accentuation vers 1990, et une accélération en France depuis 2007/ 2008.

GEO-INGENIERIE DU CLIMAT – Gestion du Rayonnement Solaire – GRS
Climate Engineering – Solar Radiation Management – SRM

Certains scientifiques pensent que la redirection vers l’espace du rayonnement solaire pourrait être une solution afin de limiter les effets du réchauffement climatique. Le rejet dans l’atmosphère de micro-particules chimiques d’aluminium – soufre – baryum sous forme d’aérosols réfléchissant la lumière pourrait contribuer à diminuer l’absorption d’énergie solaire par la planète.

Une série d’applications futuristes, étudiées publiquement par la Royal Society de Londres, ou encore par l’American Association for the Advancement of Science (AAAS), mais aussi par des scientifiques comme David Keith ou Ken Caldeira – programmes soutenus par des institutions telles que le Council on Foreign Relations (CFR), ou encore Bill Gates et suivies de près par l’ETC Group, visant à bloquer un pourcentage du rayonnement solaire par des interventions très risquées à grande échelle dans l’atmosphère, la stratosphère et l’espace extra-atmosphérique, sont déjà en vigueur et auraient pour effet de modifier les températures de la planète et la configuration des précipitations sans pour autant s’attaquer aux causes du «réchauffement climatique» tout en augmentant en fait, l’effet de serre, en détruisant un peu plus la couche d’ozone, l’ensemble de l’éco-système, en modifiant le ph des sols mais aussi en impactant notre Santé et celle de nos enfants ; ces micro-particules ne restent pas en suspension ; nous les inhalons et celles-ci se fixent dans nos poumons, nos muscles et notre cerveau.

Merci de prendre quelques minutes pour vous renseigner en consultant cette compilation de documents sous ces liens !

FlightAware fournit des données sur les vols en temps réel, des informations sur les aéroports, des cartes météo, des plans de vol, et des cartes de navigation, ainsi que des nouvelles de l’aviation et des photos à plus de deux millions d’utilisateurs par mois. FlightAware alimente aussi des logiciels de gestion opérationnelle et de planification des vols, l’affichage des informations sur les vols dans les aéroports (FIDS), et fournit des données aux opérateurs aériens et aux opérateurs d’aéroports pour l’établissement de leurs rapports : https://fr.flightaware.com/live/

Demande d’enquête sur les épandages chimiques aériens clandestins : trois ans plus tard, la commission européenne répond : Non.

 

Depuis la pétition européenne N°0964/2013 initiée par Joséfina Frailé en mai 2013, nous attendions la suite. L’attente fut longue, plus de trois ans. Et la réponse vint enfin : négative.

Réponse de la Commission, reçue le 29 Avril 2016, et transmise à Joséfina Frailé mi-août 2016

« Le pétitionnaire demande une mise en œuvre intégrale de la proposition de résolution sur l’environnement, la sécurité et la politique étrangère et, entre autres, qu’un livre vert soit écrit sur les activités militaires affectant l’environnement, que le secret dans la recherche militaire soit mis en cause et que des observatoires de surveillance des projets de recherche militaire, ouverts et démocratiques, soient encouragés,et que les lois civiles sur l’environnement s’appliquent à toutes les activités militaires.
Toutefois, la Commission européenne souhaite informer la commission des pétitions qu’elle n’a aucune compétence dans le domaine des initiatives militaires dans les États membres. Le SEAE (Service européen pour l’action extérieure) ne traite que de la mise en place et de la gestion des initiatives militaires dans des pays tiers.

En conséquence, toute référence à la législation environnementale de l’UE, notamment la directive 2001/42 / CE, la Convention d’Aarhus et la Convention de Nagoya sur la biodiversité concernant les activités militaires est sans objet. »

La commission des pétitions, lors de sa réunion des 20 et 21 juillet a classé la pétition sans suite.Joséfina Frailé nous transmettra bientôt sa réponse à la Commission européenne.

Rappels de 2013 :

http://www.cielvoile.fr/article-alerte-a-la-geo-ingenierie-au-parlement-europeen-117074970.html

http://www.cielvoile.fr/pages/Petition_europeenne-8921171.html

Version originale de la réponse de la Commission en anglais :

The petitioner is asking for a full implementation of the Proposal of Resolution on the Environment, Security and Foreign Policy and, among others, that a Green Paper be drawn up on military activities affecting the environment, that secrecy in military research be resisted and openness and democratic scrutiny of military research projects be encouraged, and that civil laws on the environment be applied in relation to all military activities.

However, the European Commission would like to inform the Petitions committee that it has no competence in the area of military initiatives in Member States. The EEAS ( European External Action Service ) only deals with the setting up and managing of military/CSDP initiatives in third countries.

Consequently, any reference to EU environmental legislation, notably Directive 2001/42/EC, the Aarhus Convention and the Nagoya Convention on Biodiversity with respect to military activities is without purpose. (Source: Ciel voilé)

La « théorie du complot » est confirmée: le Sénat américain rapporte que les chemtrails sont réels

 

 » Je tiens à signaler que le document évoqué dans l’article provient bien du Sénat américain et qu’il parle de modification du climat avec les outils en leur possession en 1978. L’utilisation de l’aluminium est déjà évoquée et l’utilisation de l’ensemencement des nuages provoquait déjà un accroissement des cancers, cela est explicitement évoqué dans ce rapport. Le titre de l’article source est un peu exagéré puisqu’il ne s’agit pas encore de chemtrails (ce terme n’apparaît pas dans le rapport) tels que nous les connaissons. Ce sont leurs ancêtres. Les chemtrails sont venus après et ils sont d’ailleurs évoqués dans un projet de loi datant de 1990. Ce rapport évoque donc les prémices de la géoningénierie qui s’est considérablement intensifiée depuis.  » (Fawkes)

Prononcer le mot « chemtrails » dans un bus public ou sur Facebook va vous valoir les sarcasmes des oreilles indiscrètes et des membres de votre famille qui sont sceptiques.
Cependant, alors que le scepticisme, indépendamment de la source, n’est pas la pire chose au monde, il semble que ceux qui croient fermement à l’idée que le gouvernement américain pulvérise des produits chimiques dangereux dans l’atmosphère pourraient finalement avoir raison.

Les preuves ?

Non, pas une vidéo de YouTube par un concierge retraité de la NASA. Cette fois, vous avez un véritable document officiel du gouvernement américain admettant qu’ils placent des produits chimiques dans l’atmosphère.
Le document se trouve ici (ou ici l’original) mais je vais traduire quelques extraits ci-dessous pour vous donner l’essentiel des informations. Tout d’abord, le Dr Norman A. Beckman commence par demander un rapport sur l’historique des modifications du climat.
Washington, D.C., 30 juillet 1976.
Dr Norman A. Beckman,
Directeur par intérim, Service de Recherche du Congrès
Bibliothèque du Congrès, Washington, D.C.
Cher Dr Beckman: La modification du climat, bien qu’il s’agisse d’une science relativement jeune, a suscité au cours des années un grand intérêt au sein des communautés scientifiques, commerciales, gouvernementales et agricoles. Ces réactions sont facilement compréhensibles.
Dans la section suivante, vient la réponse du gouvernement, qui présente quelques aspects hautement surprenants:
Bien que les Soviétiques et certains opérateurs américains privés annoncent un certain succès dans la suppression de la grêle par l’ensemencement des nuages, (au moyen de fusées, d’avions) notre compréhension des processus physiques qui créent la grêle demeure faible.
La seule grande expérience menée par les Etats-Unis a amélioré notre compréhension des orages violents, mais a surtout prouvé l’étendu de ce que nous ne connaissons pas encore.
Depuis plus de 30 ans, les deux branches législative et exécutive du gouvernement fédéral ont été impliquées dans un certain nombre d’aspects concernant la modification du climat.
Cette dernière déclaration à elle seule devrait vous inciter à cliquer sur le lien ci-dessus pour lire l’ensemble du document. Partagez-le avec vos amis les plus sceptiques et voyez ce qu’ils ont à dire – je sais qu’il m’a vraiment pas mal ouvert les yeux.

Traduction de la vidéo : 95e Congrès – Rapport du Congrès – 19 mai 1978

Programme et potentiel de la modification du climat

Le Gouvernement Fédéral s’implique depuis 30 ans dans plusieurs aspects de la modification du climat au travers d’activités du Congrès et de l’exécutif. Depuis 1947, les amendements concernant la modification du climat liés aux fonds de recherche, des opérations, des études des politiques à mener, règles, contingences, rapports d’activités, établissement de panels d’experts et de comités, ainsi que les problèmes internationaux ont été présentés au Congrès. Il y a eu des séances sur plusieurs des mesures proposées et des audiences de surveillance ont été également menées sur les programmes en cours. Au total, six lois particulières sur la modification du climat sont passées depuis 1958, alors que d’autres ont inclus des provisions qui d’une certaine manière sont liées à la modification du climat. Les résolutions traitant de l’utilisation de technologies de modification du climat en tant qu’arme par les forces militaires américaines et la promotion d’un traité de l’ONU interdisant de telles activités ont été présentées dans les deux chambres du Congrès, et l’une de ces résolutions a été adoptée par le Sénat.

Lorsque les effets de l’ensemencement des nuages s’estompent, les nuages éclatent, provoquant des inondations, détruisant les récoltes, les bâtiments, et noyant des gens ainsi que le bétail.

L’ensemencement a été responsable de sérieuses pollutions de l’air.

Retard mental et folie liés à la dispersion de produits chimiques dans l’air.

L’empoisonnement de toute matière vivante est directement lié à la dispersion de ces produits.

L’emphysème est trois fois plus élevé dans les régions où ces dispersions sont les plus fortes.

Le cancer explose hors de proportions.

Les pertes financières de l’agriculture et des industries qui leur sont liées se montent à des milliards.

Les arbres des forêts ainsi que des vergers meurent à cause des réactions chimiques qui ont lieu dans l’air du fait de l’ensemencement des nuages.

L’atmosphère est rendue complètement inefficace biologiquement pour toute la matière vivante qui inclut les animaux et les plantes.

En d’autres termes, ils nous tuent exprès.

La géo-ingénierie nous détruit.

Le gouvernement américain admet avoir modifié la force des ouragans.

Etc. (400 pages)

capture

Publicités