Article initialement publié sur sputniknews.

Des chercheurs américains ont présenté une nouvelle étude portant sur l’existence des extraterrestres dans la Voie lactée. Selon leurs calculs, les délais de formation des exoplanètes et du développement biotechnologique montrent qu’aujourd’hui plusieurs civilisations pourraient y exister.


Alors que la recherche des preuves de l’existence d’extraterrestres ne cesse d’agiter les milieux scientifiques, une équipe d’astronomes américains a tenté de percer ce mystère. Un article publié sur le site arxiv.org (Cornell University Library) présente les calculs réalisés par les chercheurs (Luis A. Anchordoqui, Susanna M. Weber, Jorge F. Soriano) selon lesquels la Voie lactée serait truffée de civilisations aliens.

Pour déterminer le nombre de civilisations que compte la Voie lactée, les astronomes ont pris pour base la formule proposée par le célèbre chercheur Frank Donald Drake et réunissant les critères nécessaires pour réaliser de tels calculs.

Lire aussi : 

Afin d’insérer les modifications requises pour une telle évaluation, les scientifiques ont engagé plusieurs indices: la vitesse de la formation des exoplanètes dans la zone d’habitabilité, la fréquence des catastrophes planétaires influençant l’évolution de la vie et l’importance du facteur biotechnologique.

Le temps dont une civilisation techniquement développée a besoin pour entrer en contact avec la Terre a été également évalué par les chercheurs. Après avoir pris en compte tous les éléments, les astronomes ont conclu que plusieurs civilisations extraterrestres pourraient exister dans la Voie lactée.

Autres équations scientifiques

Selon deux chercheurs américains, la probabilité que les humains soient la seule espèce intelligente de l’univers est incroyablement faible. Environ une chance sur dix milliards de billions.

Sommes-nous seuls dans l’Univers ? Si pour certain(e)s la réponse coule de source, d’autres ont besoin de quantifier, de chiffrer, de calculer les probabilités. La réponse n’est en rien anecdotique, puisque le simple fait de mesurer sa propre place dans le cosmos a le don de remettre les idées en place. Imaginez alors que nous vous disions, certifions que nous ne sommes pas seuls dans cette immensité. Dans une récente étude publiée par la revue Astrobiology, deux chercheurs américains apportent aujourd’hui une preuve mathématique, donc radicale, que nous avons, ou que nous avons eu, des voisins dans l’univers.

Cette affirmation, nous la devons à Adam Franck, du département de physique et d’astronomie de l’université de Rochester, et à Woodruff Sullivan, du département d’astronomie et d’astrobiologie de l’université de Washington. Les deux chercheurs se sont récemment penchés sur LA fameuse question, et ils ont ainsi entrepris de remettre la célèbre équation de Drake (une équation pour quantifier le nombre de civilisations extra-terrestres vivant dans l’univers) au goût du jour, en s’appuyant sur les dernières données capturées par les satellites de la NASA. Et selon leurs calculs, la probabilité que nous soyons la seule espèce intelligente du cosmos ne serait que d’une sur dix milliards de billions, soit le chiffre 1, suivi de 24 zéros. Lire la suite ici.

Conclusion

Se croire seul dans l’Univers en 2017 semble être mathématiquement idiot.

 

 


 

Publicités

un commentaire

  1. Des centaines de milliers de témoignages et vidéos d’ovni dans le monde. Encoquinage possible, militaro-industriel, avec une ou des civilisations extranéennes. Et depuis plus de 50 ans, les médias et scientifiques, existe t-il une ou des civilisations dans notre système solaire. Mdr…

Laisser un commentaire