Article initialement publié par sympa-sympa.

Relayé ici pour introduire les travaux de l’ingénieur physicien Philippe Guillemant.

Chacun d’entre nous a déjà vécu, au moins une fois dans sa vie, une situation incroyable difficile à expliquer par une simple coïncidence. Par exemple, tu décides d’appeler un vieil ami, et à l’instant même, c’est lui qui te téléphone. Ou bien, tu as rencontré dans la rue quelqu’un que tu connais et, après avoir parlé avec cette personne, ta vie a changé totalement. Ou encore, tu t’es demandé quelque chose et tu as vu, presque immédiatement, la réponse sur un panneau publicitaire.

Parfois les coïncidences sont si parfaites qu’il est impossible d’y croire. Un excellent exemple en est l’histoire de l’acteur Anthony Hopkins. Il se préparait pour le tournage du film La Fille de la rue Petrovka, basée sur le roman de George Feifer. Pour étudier le personnage, Hopkins avait besoin de la version originale du roman. Or, il n’a pas réussi a le trouver nulle part, ni dans les librairies, ni à la bibliothèque, ni chez ses amis. Et un beau jour, il trouva un exemplaire du roman sur un banc du métro, où quelqu’un l’avait sans doute oublié. Plus tard, alors qu’il s’apprêtait à prendre l’avion pour aller rejoindre un plateau de tournage, l’acteur rencontra Feifer lui-même, l’auteur du roman, qui lui raconta qu’il avait prêté à quelqu’un l’exemplaire le plus précieux de son roman, avec des remarques écrites par lui-même, et que cette personne l’avait perdu quelque part, dans une station de métro.

Comment expliquer ceci ?

Il semblerait que tous les éléments du monde, les personnes et les événements soient connectés entre eux par des fils invisibles qui brillent de temps en temps. C’est du moins l’affirmation du célèbre psychiatre Carl Gustav Jung. Ce phénomène, appelé synchronicité, est peut-être le phénomène le plus mystérieux de l’Univers.

Jung a conclu qu’il existait un lien très étroit entre l’être humain et ce qui l’entoure, ou plutôt l’espace, le temps, le conscient et l’inconscient. Par moments, sous l’influence de nos actions et objectifs, une attraction très forte surgit et provoque des coïncidences inattendues : c’est ce que nous appelons des coïncidences fatales, le destin, de la chance, voire un miracle.

Plus le lien sera étroit entre toi et ceux qui t’entourent, et plus tu auras une forte probabilité de te rendre compte des  » hasards “ et d’accorder de l’importance aux coïncidences les plus infimes. Il peut s’agir, par exemple, d’un panneau publicitaire, de chansons ou d’une émission de radio, d’une rencontre inattendue, d’une image, d’une conversation, d’un parfum.

Bien sûr, nous ne pouvons pas être à 100% sûrs de ce phénomène. Toujours est-il que son existence nous permet d’agir et de prendre des décisions, ou de changer notre vie radicalement. Il faut tout simplement être ouverts et prêts à ”créer » cette possibilité de synchronisme. Don Juan disait : “Une heureuse coïncidence est tout simplement une façon d’agir”.

Même le fait de lire cet article peut être un résultat de synchronicité. Peut-être que tu cherches une explication à tes coïncidences extraordinaires ou que tu attends un signal. Le voici.

Pour aller plus, voir les travaux de l’ingénieur physicien Philippe Guillemant.

 


 

Publicités

1 commentaire

  1. Je dirais plutot que ces theorie de synchronicité serait plutot la preuve que nous sommes une partie de l’univers qui nous entoure.
    Un ensemble d’entité cosmique dont la puissance au meme titre que les forces electromagnetiques de l’univers nous aident a réaliser « notre destinée ».

    Voltaire appelait cela « Le Grand Architecte de L’Univers » et supposait une puissance interstellaire au service de la destinée humaine …

Laisser un commentaire