Les équipes de Facebook ont calculé le nombre moyens de personnes qui séparent deux individus sur cette Terre.


Quelle différence il y a-t-il entre Barack Obama, un conducteur de bus à Cape Town, un barman dans le désert australien et vous ? Eh bien, il y a entre vous, au plus, six personnes : chaque humain sur Terre est séparé d’un autre par six personnes, a estimé le chercheur hongrois Frigyes Karinthy en 1929. Nous nous connaissons tous, sans le savoir, par copains interposés. Selon ce chercheur, nous sommes tous les maillons pas si éloignés que ça d’une immense chaîne humaine. Ça, c’est pour la vraie vie, mais sur Facebook, nous sommes encore plus proches (forcément, virtuellement, c’est plus simple). À l’occasion de la Journée mondiale de l’amitié, ce jeudi, le réseau social a calculé le degré de séparation moyen entre deux individus et a publié les résultats sur son blog. Et nous sommes tous à 3,57 personnes de n’importe quelle autre inscrit.

12624123_1704378963114167_831012960_n-1024x524

Degré moyen de séparation entre deux utilisateurs Facebook / DR Facebook

« Chaque personne dans le monde (au moins parmi les 1,59 milliards de gens actifs sur Facebook) est connectée à n’importe quelle autre par une moyenne de 3,5 autres personnes », écrivent-ils dans la note de leur blog. Aux Etats-Unis, l’écart se réduit encore, avec une distance moyenne de 3,46 personnes. Un chiffre qui diminue d’année en année : en 2011, des recherches menées par Facebook, Cornell et la Università degli Studi di Milano les 721 million d’utilisateurs d’alors démontrait une séparation moyenne de 3,74 personnes. Plus de personnes sont inscrites, plus elles sont interconnectées, rappelle encore Facebook.

Le blog en profite, si vous êtes connecté, pour calculer votre degré de séparation selon votre nombre d’amis (et leur nombre d’amis). Mark Zuckerberg, lui, est à 3,17. « Nous avons découvert que le monde est bien plus proche que ce que vous pouviez imaginer », concluent les chercheurs.

La conscience collective évolue grâce à vos partages.


Source : neonmag.fr

Publicités

Laisser un commentaire