Il est possible que, d’une certaine manière, notre subconscient puisse « voir » les évènements de 1 à 10 secondes avant qu’ils ne se produisent. Avant d’être conscients d’un évènement, nos corps pourraient avoir des réactions causant des variations cardio-pulmonaires, de l’épiderme et/ou du système nerveux.

Avant que l’image ne soit affichée, une réponse appropriée avait déjà été enregistrée en provenance du corps du sujet.

Une méta-analyse de plus de 20 expériences conduites par sept laboratoires indépendants suggère que notre subconscient aurait la capacité d’activité prédictive anticipative (APA). Cette analyse, intitulée Predictive physiological anticipation preceding seemingly unpredictable stimuli : a meta-analysis, a été conduite par la psychologue Julia A. Mossbridge de l’université Northwestern et publiée dans le journal Frontiers in Psychology, en octobre 2012.

Dans plusieurs des études analysées, les sujets étaient exposés à des images à contenu émotif ou neutre sélectionnées de manière aléatoire. Avant que l’image ne soit affichée, une réponse appropriée avait déjà été enregistrée en provenance du corps du sujet. Les réactions les plus fortes étaient enregistrées après que le sujet a vu l’image, mais une légère réaction s’enregistrait quelques secondes avant, ce qui suggère une réaction du subconscient au stimulus futur.

Lire la suite sur epochtimes

Publicités

Laisser un commentaire