Tom Campbell a une vision très intéressante de la méditation et des possibilités qu’elle nous ouvre. D’après lui, la méditation permet de se déconnecter du flux extérieur de données pour se focaliser sur le flux intérieur, ce qui permet d’accéder à des réalités alternatives. Je vous propose, dans cet article, de présenter sa vision de la méditation.


Tom Campbell est un ancien physicien de la NASA et excellent scientifique qui a contribué de manière remarquable dans son domaine professionnel. C’est avec Bob Monroe qu’il commence a étudier la conscience ainsi que ses états modifiés, aux Laboratoires Monroe, dans les années 70. Le tout se fait sans substance et est suivi par du matériel de mesure scientifique. Il a continué à expérimenter et explorer l’esprit subjectif et objectif, la conscience et son fonctionnement. Tom est un un explorateur hors pair qui utilise la méthode scientifique afin de modéliser la réalité et ses frontières, l’esprit, la conscience, les phénomènes psychiques et les réalités alternatives. Voilà 40 ans qu’il recherche dans ce domaine. Il tente de proposer un modèle scientifique viable pour expliquer à la fois la réalité physique et métaphysique. Le modèle qu’il propose est dénué de système de croyance, de dogme, et de présupposé. C’est au travers de formalisme scientifique mais aussi de l’expérience concrète et tangible, qu’il a mis au point et validé ses models.
Le livre qu’il a écrit à ce propos s’appelle My Big TOE (Theory Of Everything).

Comprendre le concept de réalité virtuelle

Commençons par un exemple  :
Vous jouez à World of Warcraft (un jeu vidéo en ligne) sur votre ordinateur. Dans World of Warcraft, nous avons un flux de données qui établit et définit notre réalité de jeu.

L’ordinateur reçoit le flux de données, puis allume des pixels à l’écran, ce qui créée des images, puis de la vidéo.
Nous regardons les pixels sur l’écran et nous interprétons ce qui est affiché comme « la réalité de World of Warcraft », avec tout ce qui en fait partie : les mouvements, les décors, les personnages, les personnes…
Tout cela, nous l’interprétons à partir de pixels, de couleurs, de luminosité et de contraste apparaissant à l’écran. Et cela provient du flux d’information.

Il faut bien distinguer qu’il y a :

  • Le jeu en lui-même : un ensemble de règles de jeu, de graphismes, de mouvements, votre personnage et les autres.
  • L’image à l’écran : un ensemble de pixels qui s’allument
  • l’observateur : celui qui joue.
  • le système d’interprétation de l’observateur : lui permettant de reconnaître Bob, un arbre, un rocher, un ennemi …
  • L’environnement autour de l’observateur (hors du jeu)

Dans notre système de réalité, et bien c’est pareil :
Il y a votre conscience qui observe une réalité précise : la réalité matérielle.
C’est en fait ensemble de pixels (en 4 dimensions) autour de vous, qui vous est proposé comme votre réalité. Cette réalité a un ensemble de règles (la gravité, le temps, les forces physiques …). Vous percevez les pixels et en interprétez de nombreuses choses en fonction de votre système d’interprétation (la tige avec des pétales est une fleur, le gros baton avec des feuilles est un arbre). Tout cela, provient du flux de donnée qui le définit (le flux qui allume des pixels autour de vous). Le flux définit la réalité.

Nous avons un flux de données, et nous l’interprétons comme la « réalité » parce que nous ne connaissons que lui. En fait, il est possible de faire abstraction de cette réalité matérielle pour s’immerger dans d’autres réalité.

Comment peut-on faire ? En apprenant à méditer.

Méditer pour se dé-focaliser du plan physique

Méditer permet de lâcher le flux de donnée qui définit la réalité présente de l’ici et maintenant, matérielle, physique.

Ce que nous faisons lorsque nous méditons, c’est déconnecter ce flux de données. Nous stoppons alors la réception et l’interprétation du flux d’informations qui définit notre monde physique et que nous voyons comme « notre réalité ».
Quand vous avez complètement lâché-prise sur cette réalité dans laquelle vous êtes, vous n’y êtes alors plus focalisé.

Donc, quand vous lâchez complètement prise et identification sur ce flux de donnée, vous n’êtes plus dans cette réalité.
Parce que c’est le flux de donnée qui définit la réalité. Souvenez-vous : La réalité sont des pixels que vous observez et qui proviennent du flux de données que l’on reçoit! Plus de données, plus de pixels. Plus de pixels, plus de réalité. Enfin, plus cette réalité !

La méditation est donc la pratique qui nous permet, de manière de plus en plus rapide et efficace, de développer la capacité à changer le flux de réalité sur lequel nous sommes focalisés. Nous sommes alors capables de percevoir des flux alternatifs de celui de la vie de tous les jours : la réalité physique.

Soyons clair que la méditation a beaucoup de bénéfices différents. Beaucoup de gens méditent pour beaucoup de raisons différentes. On peut méditer pour lâcher-prise, pour être en pleine conscience, pour se relaxer, pour se reconnecter à soi, pour voyager à l’intérieur, pour obtenir des informations…
Dans tous les cas, il s’agit de changer le flux auquel on accorde notre attention, par l’intérieur, et de s’en servir dans un but définit.

Regagner le point originel de conscience

Méditer permet de laisser partir le flux de données de la réalité tangible. En faisant abstraction du flux de données physique, on s’en déconnecte.
Vous pourrez ensuite apprendre, avec la méditation, à reconnecter la conscience ponctuelle : ce point de conscience que vous êtes, lorsque vous retirez les flux de données.
Vous pouvez redevenir ce point de conscience originel, détaché des flux de réalité, flottant dans le vide.

Vous ne ressentez rien, n’entendez rien, ne voyez rien, vous êtes juste un point de conscience flottant dans le vide : vous êtes votre point de conscience originel. Cela s’appelle le vide, la vacuité, l’état d’expansion de conscience, le RIEN qui est TOUT.
Lorsque vous êtes redevenu ce point de conscience, vous n’êtes alors plus directement focalisés sur le flux d’information définissant la réalité matérielle, et donc vous n’êtes plus directement immergés dans la dimension physique.

C’est à partir de ce point de conscience originel, dé-focalisé de la dimension matérielle, refocalisé sur votre nature profonde de conscience, que vous pouvez vous focaliser sur d’autres flux de données et donc, d’autres réalités.
Chaque flux d’information représente une réalité particulière, et, à partir de ce point de conscience, vous avez le pouvoir de connecter ces réalités.
Votre conscience peut connecter ces flux de données alternatifs, et vous êtes alors dans une autre réalité !

Comment connecter d’autres réalités

Nous avons vu qu’une réalité alternative se définit par son flux de données.
Une fois regagné notre point de conscience originel, en nous dé-focalisant du flux de données de la réalité matérielle, nous pouvons alors choisir de nous synchroniser avec un autre flux d’informations.

Comment fait-on ?
Par notre intention ! C’est l’intention qui permet de connecter et déconnecter les flux d’informations.

Vous vous connectez grâce à l’intention de faire, de savoir, de voir, d’expérimenter, de choisir, d’obtenir des informations particulières. Cette intention là, c’est elle qui va définir le flux auquel vous vous connectez.
L’intention que vous maintenez avec votre conscience va directement vous connecter à un flux de données qui va justement répondre à votre intention. C’est aussi simple que cela.

Vous pourriez par exemple chercher à obtenir de l’information. Vous devez alors vous connecter à la source qui possède cette information.
Pour ce faire, vous vous déconnectez du flux de données du monde physique, puis vous maintenez l’intention d’obtenir l’information désirée, et vous immergez ensuite dans la réalité intérieure qui vous est proposée.

Vous pourriez chercher à obtenir des informations sur vous-même : quelles sont vos peurs, comprendre votre rapport aux autres, voir le principal blocage de votre ego en ce moment, comment être une meilleure personne, un meilleur mari, un meilleur employé, etc …

L’état méditatif permet de faire cela car vous n’êtes plus en train de traiter les données extérieures à vous. Vous n’êtes plus focalisé sur les informations provenant du plan physique, vous êtes à l’écoute d’autres flux de données.

En apprenant à méditer, vous pouvez alors faire abstraction du monde tangible et accorder 100% de votre attention et concentration à ces sujets.
Plus vous apprenez à lâcher prise et vous dé-focaliser, plus vous devenez efficace et plus votre intention est précise !

Vous le faites déjà tous les jours !

Et si je vous disais que vous le faites tous les jours !
Lorsque vous rêvez, par exemple. Vous faites complètement abstraction du monde matériel, et êtes à 100% focalisés dans votre réalité de rêve. Vous traitez les informations de ce flux de donnée, interagissez avec, et êtes totalement immergé dedans .

Les rêves sont un moyen naturel de voyager dans nos réalités intérieures, d’exister et d’évoluer dans un monde non-matériel.
C’est exactement ce à quoi on arrive en apprenant à méditer : on apprend à lâcher-prise sur le flux physique pour se focaliser sur d’autres flux non-matériels.

Vous pouvez dire qu’il s’agit là d’un monde imaginaire.
Vous ne vous posez pas souvent, voire jamais, la question de la réalité de cette…réalité du rêve, quand vous y êtes plongés. N’est-ce pas ?
Dans les rêves, nous sommes plongés dans une réalité intérieure. Nous vivons des situations réelles pour nous, et obtenons des informations sur nous-même, sur nos fonctionnements, sur nos peurs, sur nos émotions, sur les événements passés et à venir, sur ce qui nous fait plaisir et nous rend malheureux, et bien d’autres.
Si l’information est productive et pertinente, d’un certain point de vue, alors c’est que cette information a une certaine réalité pour nous, et que cela nous est productif dans un sens.

Quelles réalités peut-on connecter ?

Vous pouvez accéder à toutes les réalités. Qu’elles soient réelles, imaginaires, probables ou non. C’est l’intention qui décide. C’est pourquoi il est nécessaire d’apprendre à poser et maintenir intérieurement et clairement son intention. En ce sens, il est bénéfique de réaliser un travail intérieur et introspectif visant à lever les barrières de notre ego, ainsi que nos peurs, nos limites et nos systèmes de croyances obsolètes.

Grâce au paramètre « temps », vous pouvez accéder à des réalités différentes au niveau temporel. Si vous avez une question concernant votre futur, afin de faire un choix, vous pouvez accéder aux réalités potentielles futures. Attention, car ce sont des réalités probabilistes, il s’agit de probabilités ! En posant bien votre intention, vous pouvez alors vous aider à faire des choix en explorant les réalités potentielles futures.
Vous pouvez dérouler et parcourir les réalités potentielles futures, en observer leur ramifications, tout en gardant à l’esprit qu’il s’agit de potentiels.

Vous pouvez aussi accéder aux événements passés. Posez clairement votre intention et connectez-vous au flux de données correspondant. Vous pouvez alors vous immerger dans une civilisation passée ou future, observer des événements avec une autre échelle temporelle.

Vous pouvez le faire car vous avez regagné votre point de conscience originel. Vous ne pouvez pas le faire ici, dans cette réalité physique, car les événements sont déjà manifestés et présents devant vous. Le flux de données auquel vous accédez ici est trop puissant et présent. Vous pouvez par contre le faire en faisant abstraction du flux physique d’information : à l’intérieur.

Aucun besoin de rendre cela exotique et pseudo-ésotérique en l’associant à des pratiques de voyage astral, de voyage multi-dimentionnel, changement de structure de réalité, et autres… Tous ces termes sont simplement des métaphores pour décrire ce que l’on fait en réalité : se focaliser sur un autre flux de réalité.

Vous êtes une conscience.
Vous êtes connectés à un flux de données qui définit votre réalité. Il y a bien plus que juste cette réalité, à laquelle vous pouvez vous connecter.

Comment tirer le meilleur parti de cette capacité

Vous pouvez vous connecter à des potentiels, explorer le passer, vous connecter à des ressources, obtenir des informations sur vous-même, sur votre évolution personnelle…

Méditer vous permet de développer la capacité à vous reconnecter au « point zéro » de votre conscience, à votre vacuité. A partir de là, vous pouvez vous connecter à d’autres flux de réalité, et interagir avec. Cela rend donc possible le fait de devenir conscient et de traiter des flux de données alternatifs. Il est moins facile de percevoir ces données en étant focalisé dans le domaine physique, car vous devez les trier, les reconnaître et faire abstraction des informations d’ici. Méditer permet donc d’apprendre à se focaliser de manière exclusive sur UNE réalité à la fois, différente de la réalité manifestée. Et donc, vous pouvez percevoir et comprendre l’information de manière plus facile.
En méditant, on apprend à déconnecter les réalités et à en connecter d’autres, grâce à l’intention. On apprend à poser notre intention, à aiguiser notre concentration, à déployer notre attention. Ensuite, il vous suffit de choisir en toute conscience ! Connectez-vous à des réalités qui sont bénéfiques pour vous et votre évolution, qui vous sont productives, qui vous octroient des informations de valeur, pour votre expansion, pour votre bonheur…

Posez les bonnes questions, les bonnes intentions.
Apprenez à écouter le silence.
Apprenez à percevoir.

Source : sciencedesoi.com


Publicités

1 commentaire

Laisser un commentaire