Interview de Jean-Christophe Dumas réalisée le 28 juillet 2016 à Joyeuse (Ardèche) et présentation de l’effet de cavitation.

De l’effet Casimir à l’effet Dumas

C’est au cours de la conférence Experiments with alternate currents of high potential and high frequency du 3 février 1892 devant l’Institution of Electrical Engineers de Londres que Nikola Tesla envisage pour la première fois le concept d’énergie libre :

« Dans quelques générations nos machines seront animées grâce à une énergie disponible en tous points de l’univers. Dans l’espace, il existe une forme d’énergie. Est-elle statique ou cinétique ? Si elle est statique, toutes nos recherches auront été vaines. Si elle est cinétique – et nous savons qu’elle l’est –, ce n’est qu’une question de temps, et les hommes réussiront à connecter leurs machines aux rouages de la nature. »

« En 1948, grâce à la théorie quantique des champs et en totale violation des lois de la thermodynamique, le physicien Hendrik Casimir prédit l’existence d’un réservoir infinie d’énergie dans le vide. En 1958 une première preuve expérimentale de la validité de cette théorie est apportée. En 1997 Sparnay puis Lamoreaux réalisent l’expérimentation qui valide scientifiquement l’effet Casimir.

Durant plusieurs années, un chercheur ardéchois indépendant, Jean-Christophe Dumas, explore cet effet en relation avec la résonnance de l’eau. Il découvre un procédé générateur spontané de vapeur aux caractéristiques singulières. « L’effet Dumas » est expertisé à Nice par un laboratoire indépendant le 14 septembre 2013. Les conclusions du rapport sont édifiantes : à l’instar de l’effet Casimir, l’effet Dumas génère un rendement de 116% d’énergie. Pour la première fois un procédé simple, facile à concevoir et très peu coûteux, permet à tous, un accès à l’énergie libre. »

Tesla Tower

En Russie, on trouve des objets insolites… dont une « tour Wardenclyffe » filmée depuis un drone par Russia Today. Elle est bien évidemment inspirée des travaux du scientifique Nikola Tesla, mais l’histoire ne précise pas si elle est fonctionnelle et, si c’était le cas, ce qu’elle serait capable de produire.

« Imaginez, de l’énergie propre sans fil, disponible pour n’importe qui dans le monde, que l’on peut connecter sur des voitures ou des avions à zéro émission, de l’électronique qui se rechargerait toute seule, des appareils sans fil exploitant tous de l’énergie par l’intermédiaire d’une antenne radio. Cela peut ressembler à de la science-fiction, mais cela est basé en fait sur des découvertes vieilles d’un siècle de Nikola Tesla. »

Leonid Plekhanov et Sergey Plekhanov, tous les deux diplômés de l’institut de la physique et de la technologie de Moscou, croient qu’en combinant les plans de Tesla avec les matériaux modernes et d’autres découvertes récentes, ils réussiront à donner de l’énergie propre à la planète entière. En savoir plus ici : Les scientifiques russes qui recueillent des fonds pour reconstruire Tesla Tower

Au-delà de ses contributions aux systèmes à courant alternatif, Tesla avait prévu l’apparition de la télévision, des smartphones, mais également, et c’est plus étonnant, l’arrivée des drones qui selon lui pourraient assurer par leur puissance la paix du monde.

Le brevet en question présente une invention n’ayant aucunement besoin de câbles ou de conducteurs électriques, une sorte de vaisseau qui se déplacerait « en produisant des ondes, impulsions ou radiations reçues depuis la terre, l’eau ou l’atmosphère [et] capables d’atteindre l’appareil tant qu’il reste dans la région active ou la portée est effective ».

Le nom du brevet est Method Of And Apparatus For Controlling Mechanism of Moving Vessels or Vehicles (méthode et appareil de contrôle des mécanismes de mouvement des navires ou des véhicules). Le document a été déniché par Matthew Schroyer, technologue de l’Oklahoma City Community College (États-Unis).

Le brevet va cependant plus loin que la présentation de l’invention et contenait une réflexion sur ses champs d’application. En effet, Tesla évoquait une potentielle opposition des états avec des drones comme moyen de défense : « La capacité destructive certaine et illimitée de mon invention permettra d’assurer et de maintenir éternellement la paix entre les peuples. » (voir document ci-dessous, en surligné).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voici une reproduction du vehicule « Flux Liner« . La plupart des documents que vous allez voir sont issus du Disclosure Project :

Lire aussi :

Alors LLW9, moteur Minato, fusion froide, Nikola Tesla, Effet Dumas, T puissance H20, Keshe, etc… Pensez-vous que nous possédons déjà des moteurs surnuméraires, de la retro-ingénierie, l’énergie libre ?

Donnez nous vos sources et références en commentaire.


Publicités

Laisser un commentaire